Les bienfaits des antioxydants : pour le stress oxydatif, le vieillissement et plus encore

Bienfaits des antioxydants sur la santé

 

Chacun de nous vivons avec des antioxydants et des radicaux libres présents à l’intérieur de notre corps à chaque instant.

Certains antioxydants sont fabriqués par notre organisme lui-même tandis que nous devons en extraire d’autres de notre régime alimentaire en mangeant des aliments riches en antioxydants qui font également office d’aliments anti-inflammatoires.

Notre corps produit également des radicaux libres en tant que sous-produits de réactions cellulaires. Par exemple, le foie produit et utilise des radicaux libres pour détoxifier l’organisme, tandis que les globules blancs envoient des radicaux libres pour détruire les bactéries, les virus et les cellules endommagées.

Lorsque certains types de molécules d’oxygène sont autorisés à voyager librement dans le corps, ils provoquent ce que l’on appelle des dommages oxydatifs, c’est-à-dire la formation de radicaux libres.

Lorsque les taux d’antioxydants dans le corps sont inférieurs à ceux des radicaux libres (en raison d’une mauvaise nutrition, d’une exposition aux toxines ou d’autres facteurs) l’oxydation fait des ravages dans l’organisme.

Le résultat ? Un vieillissement accéléré, des cellules endommagées ou mutées, des tissus dégradés, une activation de gènes nuisibles au sein de l’ADN et un système immunitaire surchargé.

Le mode de vie occidental (avec ses aliments transformés, sa dépendance aux médicaments et sa forte exposition aux produits chimiques ou aux polluants environnementaux) semble poser les bases de la prolifération des radicaux libres.

Étant donné que beaucoup d’entre nous sommes exposés à des taux de stress oxydatif très élevés dès notre plus jeune âge, nous avons plus que jamais besoin du pouvoir des antioxydants, ce qui signifie que nous devons consommer des aliments riches en antioxydants.


Qu’est-ce qu’un antioxydant ?

Bien qu’il existe de nombreuses manières de décrire ce que les antioxydants font dans le corps, une définition simple des antioxydants est toute substance qui inhibe l’oxydation, en particulier celle utilisée pour lutter contre la détérioration des produits alimentaires stockés ou pour éliminer les agents oxydants potentiellement dommageables chez un organisme vivant.

Les antioxydants comprennent des dizaines de substances d’origine alimentaire telles que les caroténoïdes comme le bêta-carotène, le lycopène et la vitamine C. Il existe plusieurs exemples d’antioxydants qui inhibent l’oxydation ou les réactions favorisées par l’oxygène, le peroxyde et / ou les radicaux libres.

Les recherches suggèrent qu’en matière d’espérance de vie et de santé globale, la consommation d’aliments, de plantes, de thés et de suppléments antioxydants présente les avantages suivants :

  • Signes plus lents du vieillissement, notamment de la peau, des yeux, des tissus, des articulations, du cœur et du cerveau
  • Une peau plus saine, plus jeune et plus éclatante
  • Risque de cancer réduit
  • Soutien de la désintoxication
  • Espérance de vie plus longue
  • Protection contre les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC)
  • Diminution du risque de problèmes cognitifs, tels que la démence
  • Réduction du risque de perte de vision ou de troubles tels que la dégénérescence maculaire (DMLA) et la cataracte
  • Des antioxydants sont également ajoutés aux produits alimentaires ou ménagers pour prévenir l’oxydation et la détérioration.

Histoire des antioxydants

Il n’est pas convenu exactement de qui a «découvert» les antioxydants en premier. Dans la littérature médicale, les antioxydants datent du début des 19ème et 20ème siècles, mais les chercheurs et les experts de la santé en parlent depuis beaucoup plus longtemps. Chaque antioxydant a sa propre histoire de découverte.

Des médecins comme Henry A. Mattill dans les années 1920-1950 ont commencé par étudier certaines substances, telles que la vitamine C et la vitamine E, pour expliquer pourquoi les animaux nourris avec des aliments complets vivaient plus longtemps et restaient en meilleure santé.

Joe McCord est un autre chercheur réputé qui a découvert la fonction d’enzymes antioxydantes telles que la superoxyde dismutase, principalement par erreur, et qui a noté comment tous les organismes contenaient ces composés bénéfiques dans leur corps, mais moins à mesure qu’ils vieillissaient.

Aujourd’hui, le taux d’antioxydants dans une substance ou un aliment est évalué avec un indice ORAC, qui signifie “Oxygen Radical Absorbance Capacity” soit en français : capacité d’absorption des radicaux oxygénés.

L’indice ORAC teste la capacité d’un aliment ou d’une plante à absorber et à éliminer les radicaux libres. Ces mesures ont été élaborées par l’Institut national du vieillissement et sont basées sur 100 grammes de chaque aliment ou plante.

Les fruits, les légumes et les plantes les plus courants de nos régimes alimentaires qui contiennent des antioxydants comprennent des formes telles que la vitamine E, la lutéine, la vitamine C, le bêta-carotène, les flavonoïdes et le lycopène.

Bien qu’il n’existe actuellement aucun apport journalier recommandé officiel pour les antioxydants ou les aliments antioxydants, mieux vous en consommez chaque jour à partir de “vrais” aliments dans votre alimentation.


Quel est le rôle des antioxydants ?

Les sources d’antioxydants, comme les aliments antioxydants, les plantes, les épices et les thés, réduisent les effets des radicaux libres, également appelés dommages / stress oxydatifs, qui jouent un rôle majeur dans la formation de maladies.

Les principaux problèmes de santé auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, notamment certaines maladies cardiaques, le cancer et la démence, ont été associés à une augmentation des dommages oxydatifs et de l’inflammation.

En termes simples, l’oxydation est une réaction chimique qui peut produire des radicaux libres, conduisant à d’autres réactions en chaîne chimiques qui endommagent les cellules.

Selon une étude publiée dans Free Radical Biology & Medicine, les protéines sont souvent ciblées par les formes réactives de l’oxygène, également appelées oxydants. Nous savons à quel point les protéines sont importantes pour la santé. Leur protection n’est donc qu’une des nombreuses raisons pour lesquelles les antioxydants et les aliments antioxydants sont si importants.

Les sources d’antioxydants dans votre régime alimentaire vous aident beaucoup à contrer les dommages causés par des choses comme la lumière bleue ou l’exposition au soleil, une mauvaise alimentation, le tabagisme ou la consommation de drogues, la prise de médicaments, une toxicité ou une exposition à des produits chimiques, des niveaux élevés de stress et d’autres facteurs naturels qui augmentent le risque de problèmes liés à l’âge.

Dans le processus de lutte contre les dommages des radicaux libres, les antioxydants protègent les cellules saines tout en arrêtant la croissance des cellules malignes ou cancéreuses.


Bienfaits des antioxydants sur la santé

TOP 10 des aliments riches en antioxydants

Les antioxydants peuvent être plus faciles à ajouter à votre régime alimentaire que vous ne le pensez. Sur la base des scores ORAC fournis par Superfoodly (basés sur les recherches d’un grand nombre de sources), vous trouverez ci-dessous certains des meilleurs aliments antioxydants :

  1. Chocolat noir : 20 816 points ORAC
  2. Noix de pécan : 17.940 points ORAC
  3. Sureaux : 14 697 points ORAC
  4. Myrtilles : 9 621 points ORAC
  5. Artichaut : 9 416 points ORAC
  6. Canneberges : 9 090 points ORAC
  7. Haricots rouges : 8 606 points ORAC
  8. Mûres : 5 905 points ORAC
  9. Coriandre : 5 141 points ORAC
  10. Baies de Goji : 4 310 points ORAC.

Les scores ORAC ci-dessus sont basés sur des portions de 100 grammes. Cela signifie qu’il pourrait ne pas être pratique de consommer de grandes quantités de tous ces aliments antioxydants.

Parmi les autres aliments riches en antioxydants non mentionnés ci-dessus, qui sont toujours d’excellentes sources et très bénéfiques, figurent des aliments courants comme les tomates, les carottes, les graines de citrouille, les patates douces, les grenades, les fraises, le chou frisé, le brocoli, les raisins ou le vin rouge, les courges et les poissons sauvages comme le saumon.

Essayez de consommer au moins trois à quatre portions par jour de ces aliments riches en antioxydants (encore plus, c’est mieux) pour une santé optimale.


TOP 10 des plantes riches en antioxydants

Outre les aliments riches en antioxydants, certaines plantes, herbes, épices et huiles essentielles dérivées de plantes riches en nutriments sont extrêmement riches en composés antioxydants.

Voici une liste de plantes que vous pouvez essayer d’ajouter à votre régime alimentaire pour une protection accrue contre les maladies. Beaucoup de ces plantes / épices sont également disponibles sous forme d’huile essentielle concentrée. Recherchez des huiles 100% pures (de qualité thérapeutique), qui contiennent le plus d’antioxydants.

  1. Clou de girofle : 314 446 points ORAC
  2. Cannelle : 267 537 points ORAC
  3. Origan : 159 277 points ORAC
  4. Curcuma : 102 700 points ORAC
  5. Cacao : 80 933 points ORAC
  6. Cumin : 76 800 points ORAC
  7. Persil : 74 349 points ORAC
  8. Basilic : 67 553 points ORAC
  9. Gingembre : 28 811 points ORAC
  10. Thym : 27 426 points ORAC.

L’ail, le piment de Cayenne et le thé vert sont d’autres plantes riches en antioxydants. Essayez de consommer chaque jour deux à trois portions de ces plantes ou tisanes.


TOP 10 des compléments alimentaires riches en antioxydants

Les experts recommandent d’obtenir des antioxydants provenant d’aliments entiers et d’une grande variété d’aliments.

Bien qu’il soit toujours idéal, et généralement plus bénéfique, d’obtenir des antioxydants ou d’autres nutriments directement à partir de sources de nourriture réelles, certains types peuvent aussi être utiles lorsqu’ils sont consommés sous forme de complément alimentaire.

Il existe encore un débat sur les antioxydants susceptibles de contribuer à la prévention ou au traitement des maladies lorsqu’ils sont consommés en doses concentrées.

Certaines recherches ont montré que des antioxydants tels que la lutéine et le glutathion pouvaient être bénéfiques s’ils étaient pris sous forme de supplément, par exemple pour prévenir la perte de vision, les problèmes articulaires ou le diabète.

Mais d’autres recherches ne montrent pas toujours les mêmes résultats et parfois même que certains suppléments comme la vitamine A ou la vitamine C peuvent être nocifs en grande quantité.

N’oubliez donc pas que même s’ils peuvent vous aider dans certains cas, dans l’ensemble, il ne semble pas que la consommation d’antioxydants supplémentaires vous aide à vivre plus longtemps. C’est là que votre régime alimentaire et votre mode de vie entrent en jeu.

En résumé : nous ne devrions jamais nous en remettre totalement aux suppléments pour lutter contre les modes de vie malsains et la malnutrition.

Si vous êtes généralement en bonne santé et que vous suivez un régime alimentaire varié, vous ne bénéficierez peut-être pas beaucoup des suppléments d’antioxydants.

Toutefois, si vous présentez un risque de perte de vision ou de maladie cardiaque, demandez à votre médecin si les suppléments d’antioxydants suivants, administrés à la dose appropriée (et dans un mode de vie sain), peuvent être utiles :

1. Glutathion

Le glutathion est considéré comme l’antioxydant le plus important du corps car il se trouve dans les cellules et contribue à stimuler les activités d’autres antioxydants ou vitamines.

Le glutathion est un peptide composé de trois acides aminés clés qui jouent plusieurs rôles essentiels dans l’organisme, notamment en aidant à l’utilisation de protéines, à la création d’enzymes, à la détoxification, à la digestion des graisses et à la destruction des cellules cancéreuses.

Selon Antioxidants & Redox Signaling, “le glutathion peroxydase-1 (GPx-1) est une enzyme antioxydante intracellulaire qui réduit enzymatiquement le peroxyde d’hydrogène en eau afin de limiter ses effets nocifs”.

Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que la glutathion peroxydase peut empêcher la peroxydation des lipides, et peut combattre l’inflammation.

Vous pouvez trouver des compléments alimentaires de glutathion en pharmacie ou en ligne.

2. Quercétine

Dérivée naturellement d’aliments comme les baies et les légumes-feuilles, la quercétine semble sans danger pour presque tout le monde et ne présente que peu de risques.

La plupart des études ont montré peu ou pas d’effets secondaires chez les personnes qui consomment des régimes riches en nutriments riches en quercétine ou qui prennent des suppléments par voie orale à court terme.

Des doses allant jusqu’à 500 mg deux fois par jour pendant 12 semaines semblent très sûres pour aider à gérer un certain nombre de problèmes de santé inflammatoires, notamment les maladies cardiaques et des vaisseaux sanguins, les allergies, les infections, la fatigue chronique et les symptômes associés à des troubles auto-immuns tels que l’arthrite.

Vous pouvez trouver des compléments alimentaires de quercétine en pharmacie ou en ligne.

3. Lutéine

La lutéine a des effets bénéfiques sur les yeux, la peau, les artères, le cœur et le système immunitaire, bien que les sources de nourriture semblent généralement plus efficaces et plus sûres que les suppléments.

Certaines preuves montrent que les personnes qui consomment plus de lutéine dans leur régime alimentaire présentent un taux de cancer du sein, du côlon, du col utérin et du poumon plus faible.

Vous pouvez trouver des compléments alimentaires de lutéine en pharmacie ou en ligne.

4. Vitamine C

Reconnue pour renforcer le système immunitaire, la vitamine C aide à protéger contre le rhume, la grippe et potentiellement contre le cancer, ainsi que les problèmes de peau et les yeux.

Vous pouvez trouver des compléments alimentaires de vitamine C en pharmacie ou en ligne.

5. Resvératrol

Le resvératrol est un ingrédient actif présent dans le cacao, les raisins rouges et les baies sombres, telles que les airelles, les myrtilles et les mûres.

C’est un antioxydant bioflavonoïde polyphonique qui est produit par les plantes en réponse au stress, aux blessures et aux infections fongiques, et qui aide notre organisme à protéger le cœur, les artères et plus encore.

Vous pouvez trouver des compléments alimentaires de resvératrol en pharmacie ou en ligne.

6. Astaxanthine

L’astaxanthine est présente dans le saumon et le krill capturés à l’état sauvage et présente des avantages tels que la réduction des taches de vieillesse, l’augmentation du niveau d’énergie, le soutien de la santé des articulations et la prévention des symptômes du TDAH (trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité).

Vous pouvez trouver des compléments alimentaires d’astaxanthine en pharmacie ou en ligne.

7. Sélénium

Le sélénium est un oligo-élément naturellement présent dans le sol qui apparaît également dans certains aliments. On en trouve même de petites quantités dans l’eau. Il soutient les glandes surrénales et thyroïdiennes et aide à protéger la cognition.

Il peut également combattre les virus, nous défendre contre les maladies cardiaques et ralentir les symptômes liés à d’autres maladies graves telles que l’asthme.

Vous pouvez trouver des compléments alimentaires de sélénium en pharmacie ou en ligne.

8. Huile essentielle de lavande

L’huile essentielle de lavande réduit l’inflammation et soutient le corps de nombreuses façons, notamment en produisant des enzymes antioxydantes importantes, notamment le glutathion, la catalase et la superoxyde dismutase.

Vous pouvez trouver de l’huile essentielle de lavande en pharmacie ou en ligne.

9. Chlorophylle

La chlorophylle est très utile pour la désintoxication et est associée à la prévention naturelle du cancer, au blocage des effets cancérogènes dans le corps et à la protection de l’ADN contre les dommages causés par les toxines ou le stress.

On la trouve dans des aliments comme la spiruline, les légumes verts feuillus, certains jus verts en poudre et les algues bleu-vert.

Vous pouvez trouver des compléments alimentaires de chlorophylle en pharmacie ou en ligne.

10. Huile essentielle d’encens

Il a été cliniquement démontré que l’huile essentielle d’encens était un traitement vital pour diverses formes de cancer, notamment les cancers du sein, du cerveau, du colon et de la prostate.

L’encens a la capacité d’aider à réguler la fonction épigénétique cellulaire, ce qui influence positivement les gènes pour favoriser la guérison.

Appliquez de l’huile essentielle d’encens sur votre corps (région du cou) trois fois par jour et prenez trois gouttes par voie orale dans un verre d’eau trois fois par jour dans le cadre d’un plan de prévention naturelle.

Vous pouvez trouver de l’huile essentielle d’encens en pharmacie ou en ligne.



Effets secondaires possibles et précautions

Il ne semble pas plus avantageux ni même nécessairement sûr de consommer de fortes doses d’antioxydants sous forme de supplément.

Par exemple, comme la consommation d’oxygène peut augmenter d’un facteur supérieur à 10 pendant un exercice physique, la prise de fortes doses d’antioxydants pourrait nuire à la récupération post-entrainement.

D’autres recherches ont montré qu’une supplémentation d’antioxydants à forte dose pouvait interférer avec les avantages cardiovasculaires du sport, avoir des effets négatifs sur les activités anticancéreuses naturelles du corps et affecter la manière dont le corps équilibre seul les taux de différents composés chimiques et nutriments.

Pour ce qui est de la protection contre le cancer ou les maladies cardiaques, la littérature médicale semble partagée. Bien que certaines études aient mis en évidence une relation positive entre la supplémentation en antioxydants et la réduction du risque, d’autres n’ont pas constaté de tels effets positifs.

Par mesure de sécurité, suivez toujours attentivement les instructions et parlez à votre médecin si vous ne savez pas si un supplément vous convient ou non.

Et pour rester en bonne santé jusqu’à un âge avancé, essayez de réduire la charge en radicaux libres dans votre corps en pratiquant des activités telles que :

  • éviter les polluants environnementaux dans l’eau
  • réduire l’exposition aux produits chimiques dans les produits ménagers et cosmétiques
  • limiter la consommation d’aliments transformés et raffinés
  • limiter la consommation d’aliments chargés de pesticides et d’herbicides
  • limiter la consommation d’aliments contenant des antibiotiques et des hormones
  • éviter la surutilisation de médicaments
  • réduire le stress
  • faire de l’exercice régulièrement
  • utiliser des huiles naturelles pressées à froid (la chaleur oxyde les graisses dans les huiles raffinées).

Bienfaits des antioxydants sur la santé

Bienfaits des antioxydants sur la santé

1. Combattent les radicaux libres

Comme décrit ci-dessus, le principal avantage des antioxydants est leur pouvoir de lutter contre les radicaux libres présents dans chaque corps humain, qui sont très destructeurs pour les tissus et les cellules.

Les radicaux libres contribuent à de nombreux problèmes de santé et entretiennent des liens avec des maladies telles que le cancer et le vieillissement prématuré de la peau ou des yeux.

Que font exactement les radicaux libres et pourquoi sont-ils si destructeurs ? Le corps utilise des antioxydants pour se protéger des dommages causés par l’oxygène.

Les électrons existent par paires, les radicaux libres manquent d’un électron. Ils “réagissent” avec à peu près tout ce avec quoi ils entrent en contact, en privant les cellules et les composés d’un de leurs électrons.

Cela rend la cellule ou le composé affecté incapable de fonctionner et transforme certaines cellules en «agresseurs à la recherche d’électrons», ce qui entraîne une réaction en chaîne dans le corps et la prolifération de radicaux libres. Les radicaux libres endommagent alors l’ADN, les membranes cellulaires et les enzymes.

2. Protègent la vision et les yeux

Les antioxydants que sont la vitamine C, la vitamine E et le bêta-carotène ont tous des effets positifs sur la prévention de la dégénérescence maculaire ou de la perte de vision / cécité liée à l’âge.

De nombreux aliments qui fournissent ces nutriments fournissent également des antioxydants appelés lutéine et zéaxanthine, surnommés les vitamines des yeux, et présents dans les aliments aux couleurs vives comme les fruits et les légumes, en particulier les légumes-feuilles et les types orange foncé ou jaune.

On pense que ces antioxydants sont facilement transportés dans le corps, en particulier dans les parties délicates des yeux appelées macula et lentille.

En fait, il existe plus de 600 types de caroténoïdes différents dans la nature, mais environ 20 seulement se retrouvent dans les yeux.

Parmi ces 20 substances, la lutéine et la zéaxanthine sont les deux seules qui se déposent en grande quantité dans la partie maculaire des yeux, qui est l’une des premières à être endommagée au cours du vieillissement.

En se basant sur les concentrations de composés comme la lutéine et d’autres caroténoïdes, les exemples d’aliments antioxydants qui protègent la vision incluent les épinards, le chou frisé, les baies, le brocoli et même les jaunes d’œufs.

Des recherches ont démontré que des sources riches en lutéine, telles que les épinards, contribuent à réduire la dégénérescence oculaire et à améliorer l’acuité visuelle.

De même, les antioxydants flavonoïdes présents dans les baies, telles que la myrtille ou le raisin (également une excellente source d’antioxydant, le resvératrol), peuvent être particulièrement utiles pour soutenir la vision jusqu’à un âge avancé.

3. Ralentissent les effets du vieillissement

De manière plus visible, les radicaux libres accélèrent le processus de vieillissement en ce qui concerne l’apparence et la santé de votre peau.

Les antioxydants peuvent aider à lutter contre ces dommages, en particulier en consommant des sources riches en vitamine C, en bêta-carotène et en d’autres antioxydants.

Les vitamines A et C ont été associées à une diminution de l’apparence des rides et de la sécheresse cutanée. La vitamine C, en particulier, est un puissant antioxydant qui peut aider à réduire l’effet des dommages oxydatifs causés par la pollution, le stress ou une mauvaise alimentation.

Une carence en vitamine A a également été associée à la sécheresse cutanée, à l’écaillage et à l’épaississement folliculaire de la peau.

De la même manière que les radicaux libres endommagent les cellules superficielles de la peau, la kératinisation de la peau peut survenir dans les muqueuses des voies respiratoires, du tube digestif et des voies urinaires lorsque les cellules épithéliales perdent leur hydratation, deviennent dures et sèches.

4. Préviennent les accidents vasculaires cérébraux et les maladies cardiaques

Puisque les antioxydants aident à prévenir les dommages aux tissus et aux cellules causés par les radicaux libres, ils sont indispensables pour nous protéger contre les maladies du cœur et les accidents vasculaires cérébraux.

À ce stade, les données ne montrent pas que tous les antioxydants sont efficaces pour protéger contre les maladies cardiaques, mais certains, comme la vitamine C, semblent l’être.

L’American Journal of Clinical Nutrition a présenté une étude qui a révélé que le risque d’accident vasculaire cérébral était réduit de près de 50% chez les personnes présentant des taux élevés de vitamine C dans le sang.

De nombreuses études ont également montré que les personnes qui consomment une alimentation très végétale (riche en légumes, plantes, épices et fruits frais) ont de meilleures chances de vivre plus longtemps et en meilleure santé avec moins de maladies cardiaques.

Le département de médecine préventive et de santé publique de l’Université de Navarre, en Espagne, déclare : “les fruits et les légumes sont des sources alimentaires d’antioxydants naturels et il est généralement admis que les antioxydants contenus dans ces aliments sont essentiels pour expliquer l’association inverse entre la consommation de fruits et de légumes et le risque de développer un problème cardiovasculaire ou de présenter des taux élevés de facteurs de risque cardiovasculaires”.

Cependant, en ce qui concerne la santé cardiaque, certaines études ont montré que l’utilisation de suppléments de vitamine E ou de bêta-carotène devrait être “activement découragée” en raison de risque de mortalité liée au cœur. Soyez donc prudent en matière de supplémentation en vitamine E ou en carotène.

5. Peuvent aider à réduire le risque de cancer

Des études ont montré que des apports élevés en vitamine A, en vitamine C et en autres antioxydants pourraient aider à prévenir ou à traiter plusieurs formes de cancer grâce à leur capacité à contrôler les cellules malignes du corps et à provoquer un arrêt du cycle cellulaire et une apoptose (destruction) des cellules cancéreuses.

L’acide rétinoïque, dérivé de la vitamine A, est une substance chimique qui joue un rôle important dans le développement et la différenciation cellulaire, ainsi que dans le traitement du cancer.

L’acide rétinoïque a démontré des propriétés anticancéreuses contre les cancers du poumon, de la prostate, du sein, des ovaires, de la vessie, de la bouche et de la peau.

Une autre étude a rassemblé de nombreuses références démontrant les résultats de l’acide rétinoïque pour la protection contre le mélanome, l’hépatome, le cancer du poumon, le cancer du sein et le cancer de la prostate.

Cependant, il existe des preuves indiquant que les bienfaits de composés chimiques tels que l’acide rétinoïque sont plus sûrs lorsqu’ils sont obtenus naturellement à partir d’aliments, plutôt que de compléments alimentaires.

6. Peuvent aider à prévenir le déclin cognitif

On pense que le stress oxydatif joue un rôle central dans la pathogenèse des maladies neurodégénératives, mais une alimentation riche en nutriments semble réduire les risques.

Un article publié dans le journal de l’American Medical Association of Neurology indique qu’un apport élevé en aliments riches en antioxydants, tels que la vitamine C et la vitamine E, pourrait réduire modestement le risque à long terme de démence et d’Alzheimer.

De nombreuses études ont montré que les personnes ayant une alimentation riche en antioxydants à base de plantes, telle que la diète méditerranéenne, bénéficient d’une meilleure protection de la cognition.


Conclusion

Les antioxydants inhibent l’oxydation dans le corps, également appelée dommages des radicaux libres, qui sont liés au stress.

Notre régime alimentaire nous fournit la plupart des antioxydants, qui aident à contrecarrer les effets d’un style de vie malsain, tels que le vieillissement accéléré, les cellules endommagées ou mutées, la dégradation des tissus cutanés ou oculaires, l’activation de gènes nocifs au sein de l’ADN et un faible système immunitaire.

Certains aliments, plantes et suppléments antioxydants notables comprennent les légumes verts à feuilles, les artichauts, le cacao, les baies sauvages, le thé vert, la cannelle, les clous de girofle, les légumes de mer tels que le varech et la spiruline, la quercétine ou la lutéine, et les huiles essentielles comme la lavande et l’encens.

Bienfaits des antioxydants sur la santé

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.