Les bienfaits du trèfle rouge : pour la ménopause, le cœur et des os solides

Bienfaits du trèfle rouge sur la santé

 

Nous savons tous qu’un trèfle à quatre feuilles est censé être un porte-bonheur, mais lorsqu’il s’agit de votre santé, vous ne pouvez pas vous fier au hasard. Alors au lieu de chercher un trèfle mythique, cherchez des trèfles rouges. Votre corps et votre esprit vous en seront reconnaissants.

Au cours des dernières décennies, le trèfle rouge est devenu un traitement naturel efficace pour atténuer les symptômes de la ménopause, améliorer la densité minérale des os et réduire le risque de problèmes cardiaques tels que l’hypercholestérolémie et l’hypertension artérielle.

Il est également utilisé pour traiter plusieurs affections liées à l’inflammation et à une faible immunité, notamment la toux, les infections respiratoires et les affections cutanées telles que le psoriasis et l’eczéma (1).

Utilisé traditionnellement pour équilibrer les hormones et empêcher l’accumulation de mucus dans les voies orale, nasale et oculaire, les recherches montrent que les personnes prenant de l’extrait de trèfle rouge éprouvent une satisfaction générale à l’égard de nombreux «symptômes du vieillissement» par rapport aux médicaments conventionnels.

Des recherches ont montré que le trèfle rouge était sans danger pour la plupart des gens et fonctionnait relativement rapidement, apportant des changements positifs pour la santé du cuir chevelu, des cheveux, de la peau, de la libido, de l’humeur, du sommeil et de l’énergie après plusieurs mois d’utilisation.


Qu’est-ce que le trèfle rouge ?

Le trèfle rouge (Trifolium pratense L.) est une plante de la famille des fabacées (Fabaceae) utilisée pour fabriquer un complément alimentaire ayant des effets stimulants sur le plan immunitaire et positifs sur le plan hormonal, en particulier chez les femmes.

Le trèfle rouge porte de nombreux noms vernaculaires notamment trèfle commun, herbe à vache, trèfle pourpre, trèfle d’Espagne, trèfle rose, trèfle violet, trèfle des prés ou suçotte (2).

En fait, le trèfle rouge appartient à la grande famille des légumineuses ou Leguminosae (tout comme les cacahuètes et les haricots), raison pour laquelle les animaux le consomment souvent à l’état sauvage.

Les recherches suggèrent qu’il agit comme un diurétique naturel, ce qui signifie qu’il augmente la production d’urine et régule les concentrations de liquides dans le corps.

On pense également qu’il améliore la fonction immunitaire en aidant le corps à se débarrasser des excès de déchets, du mucus (agissant comme un expectorant) et des toxines pouvant s’accumuler dans le corps. Il a été prouvé que le trèfle rouge aide à nettoyer le foie, les poumons, les organes digestifs et le sang.

Selon des chercheurs du centre médical de l’Université du Maryland aux Etats-Unis, le trèfle rouge aide, entre autres, à (3, 4, 5) :

  • combattre l’inflammation, les infections et les déséquilibres hormonaux
  • imiter les effets de l’œstrogène
  • dégager les poumons, les voies nasales et le système respiratoire des muqueuses
  • améliorer la circulation sanguine
  • maintenir la densité minérale osseuse
  • réduire l’inflammation de la peau
  • gérer le taux de cholestérol
  • détoxifier le sang et purifier le foie.

Les bienfaits du trèfle rouge sur la santé sont dus à ses composants chimiques actifs, notamment les isoflavones. Les isoflavones sont des composés chimiques issus des plantes qui produisent des effets similaires à ceux des œstrogènes dans l’organisme, imitant de près les actions des œstrogènes naturellement produits par les hommes et les femmes.

Bien qu’un excès d’œstrogènes provoqué par une perturbation du système endocrinien soit une préoccupation majeure pour de nombreuses personnes, l’insuffisance d’œstrogènes pose également problème.

Les isoflavonoïdes sont les principales substances actives des phytoestrogènes, associés aux composés appelés coumestrols et flavonoïdes, que la recherche a liés à la solidité des os chez les adultes plus âgés et à la réduction du risque de développer plusieurs types de «cancers féminins».

Elles sont consommées en grande quantité dans de nombreuses populations en bonne santé, telles que celles vivant au Japon qui mangent beaucoup d’isoflavones naturelles issues de produits de soja fermentés et d’autres aliments fermentés (6).

En outre, le trèfle rouge est également une source de nombreuses vitamines, minéraux et électrolytes, notamment le calcium, le chrome, le magnésium, les vitamines B, la vitamine C, etc.


Bienfaits du trèfle rouge sur la santé

Bienfaits du trèfle rouge sur la santé

1. Aide à réduire les symptômes de la ménopause

Lorsque les taux d’œstrogènes baissent, en particulier à la ménopause, les isoflavones peuvent avoir des effets positifs sur la réduction des symptômes liés à la perte d’œstrogène, tels que bouffées de chaleur, troubles du sommeil, gain de poids, perte osseuse, fractures osseuses ou ostéoporose, problèmes cardiovasculaires et inflammation des articulations.

On estime que les deux tiers environ des femmes préménopausées et des femmes ménopausées font face à de tels effets secondaires et trouvent peu de soulagement par le biais des traitements traditionnels.

Les résultats des études portant sur les effets du trèfle rouge chez les femmes préménopausées ou ménopausées au cours des deux dernières décennies ont été quelque peu mitigés, mais beaucoup ont montré une amélioration des symptômes en quelques mois, sans aucun effet secondaire indésirable (7).

Un article paru en 2005 dans l’International Journal of the Society of Gynecological Endocrinology a expliqué que la plupart des traitements hormonaux conventionnels administrés aux femmes ménopausées présentaient des complications et des effets secondaires indésirables (8).

Il en a résulté une augmentation de l’intérêt pour des solutions alternatives naturelles pour soulager la ménopause.

De plus, l’utilisation de traitements hormonaux conventionnels est devenue controversée en raison d’un risque accru de cancer du sein et de complications cardiovasculaires.

On estime également qu’environ 10% des femmes vivant dans des pays développés présentent des conditions qui contre-indiquent l’utilisation de traitements hormonaux conventionnels, notamment des antécédents de croissance tumorale œstrogénique, de maladie du foie, de troubles artériels et de migraines sévères.

Une étude randomisée en double aveugle a évalué les effets des phytoestrogènes, y compris les isoflavones d’extraits de trèfle rouge (80 milligrammes par jour), sur les symptômes ménopausiques chez 53 femmes âgées de plus de 40 ans par rapport à un placebo pendant 90 jours (9).

Une fois que les groupes initiaux ont terminé leur traitement, les femmes ont été transférées pour recevoir le traitement opposé pendant 90 jours supplémentaires afin de comparer les résultats.

Les résultats ont montré que le poids des femmes ne changeait pas en moyenne (il n’y avait pas d’effet significatif sur l’indice de masse corporelle) au cours des 180 jours, mais la supplémentation en isoflavones de trèfle rouge diminuait significativement le taux de nombreux autres symptômes de la ménopause et avait un effet positif sur la cytologie vaginale, le cholestérol total moyen, les lipoprotéines de basse densité (le “mauvais” cholestérol) et les triglycérides.

Les taux de cholestérol et de triglycérides n’étaient que légèrement inférieurs à ceux du placebo, mais les symptômes étaient suffisamment atténués pour avoir une incidence sur la qualité de vie des femmes.

Les chercheurs ont constaté que les femmes adultes utilisant l’extrait de trèfle rouge présentaient des améliorations significatives de la santé de leur cuir chevelu, de leurs cheveux et de leur peau dans les 90 jours suivant leur utilisation, notamment en réduisant les signes de vieillissement, la perte de collagène et la perte de cheveux.

Enfin, une étude publiée dans Obstetrics and Gynecology International a révélé que, mis à part ses effets stimulants pour la peau, il était démontré que le trèfle rouge améliorait de manière significative les autres symptômes courants de perte d’œstrogènes pendant la ménopause, notamment une baisse de la libido, de l’humeur, du sommeil et de la fatigue (10).

Vous pouvez facilement trouver des compléments alimentaires de trèfle rouge en pharmacie ou en ligne.

2. Aide à maintenir la solidité des os

Des recherches ont montré que le type d’ostéoporose le plus courant est la perte osseuse associée à un déficit en hormone ovarienne à la ménopause (11).

C’est pourquoi il a été prouvé que les régimes contenant de hautes teneurs en isoflavones phytoestrogéniques sont associés à un faible risque d’ostéoporose et d’autres complications ménopausiques. Ainsi, le trèfle rouge constitue un excellent ajout à tout régime alimentaire contre l’ostéoporose.

Les preuves suggèrent que le trèfle rouge aide à la guérison des os et réduit le risque d’ostéoporose, en particulier chez les femmes ménopausées qui courent le plus grand risque de fractures et de perte osseuse.

Le risque d’ostéoporose chez la femme augmente pendant la ménopause, car les œstrogènes jouent un rôle important dans la minéralisation des os.

Les femmes préménopausées ayant de faibles taux d’œstrogènes ou une faible densité osseuse (telles que les femmes en sous-poids ou les femmes souffrant de triade de la femme sportive, entraînant un risque accru d’ostéoporose en raison d’un déficit énergétique) peuvent également bénéficier d’une supplémentation en trèfle rouge.

Des études sur des rats ont montré qu’une supplémentation en isoflavones contribue à améliorer de manière significative le contenu minéral osseux (CMO), le remodelage osseux, la résistance mécanique du tibia, le poids fémoral, la densité fémorale et empêche l’augmentation des taux sériques de phosphatase alcaline, la perte osseuse et la faiblesse osseuse (12).

3. Renforce la santé cardiovasculaire

En raison de la hausse de l’espérance de vie et du fait que beaucoup de femmes se nourrissent mal et ne consomment pas assez de nutriments essentiels, on estime aujourd’hui qu’elles sont nombreuses à passer plus du tiers de leur vie dans un état de déficience d’œstrogène, ce qui entraîne un certain nombre de changements importants à long terme.

Des taux d’œstrogènes anormalement bas augmentent non seulement le risque de développer l’ostéoporose mais augmentent également le risque cardiovasculaire, peuvent provoquer des épisodes vasomoteurs et entraînent souvent des troubles du sommeil.

Des études ont montré que le trèfle rouge peut aider à améliorer la santé artérielle, à réduire le risque d’athérosclérose (durcissement ou épaississement des artères), à stimuler la circulation, à gérer l’hypercholestérolémie et à prévenir les maladies coronariennes (13, 14).

Chez les femmes et les hommes âgés, les maladies cardiaques restent la première cause de décès en France et dans de nombreux autres pays occidentaux.

Bien que la plupart des études examinant les effets du trèfle rouge sur la santé cardiaque aient été menées sur des animaux et non sur des humains, elles suggèrent que le trèfle rouge aide à protéger contre les maladies cardiaques grâce à ses isoflavones, qui peuvent augmenter le «bon» cholestérol HDL, empêcher la formation de caillots sanguins et favoriser davantage de flexibilité dans les artères.

Cela s’appelle la «compliance artérielle» et contribue à améliorer la circulation du sang du cœur vers le reste du corps, tout en fluidifiant le sang et en apportant plus de nutriments aux cellules.

4. Pourrait réduire le risque de certains cancers

Les isoflavones font actuellement l’objet d’études en ce qui concerne leurs effets naturels sur les cellules cancéreuses et la formation de tumeurs.

Les chercheurs ont découvert que les isoflavones semblent aider à empêcher les cellules cancéreuses de se multiplier ou de se développer et pourraient également induire une apoptose (autodestruction des cellules cancéreuses).

Les types de cancer les plus susceptibles d’être impactés par l’utilisation du trèfle rouge incluent ceux liés aux changements hormonaux, tels que le cancer de la prostate, du sein et de l’endomètre.

D’autre part, il reste encore beaucoup à apprendre sur le lien entre le trèfle rouge et les isoflavones et la prévention naturelle du cancer, voire la formation de cancers, et les chercheurs hésitent donc à le recommander à cette fin.

À l’heure actuelle, il reste encore des inconnues dans l’équation quant à la compréhension de tous les effets des œstrogènes sur le cancer du sein (15).

Il est donc conseillé aux personnes ayant des antécédents ou présentant un risque élevé de cancer du sein de ne pas utiliser de trèfle rouge tant que les recherches ne sont pas approfondies.

5. Aide à traiter l’inflammation de la peau

Les résultats de la recherche suggèrent que les isoflavones de trèfle rouge sont efficaces pour ralentir les signes de vieillissement de la peau, ainsi que pour réduire les états inflammatoires de la peau tels que le psoriasis, l’eczéma et diverses éruptions cutanées.

Des études menées au cours des dernières décennies ont montré que les effets du trèfle rouge sur les taux d’œstrogènes lui conféraient l’essentiel de ses potentiels anti-inflammatoire, de protection contre les UV, de renforcement du collagène et de cicatrisation (16).

Chez les adultes plus âgés, le trèfle rouge réduit les effets du vieillissement cutané dû à la privation d’œstrogènes et peut aider à stimuler la production de collagène. Il a également été démontré qu’il améliorait la santé des follicules cutanés, du cuir chevelu et des ongles.

Selon des recherches effectuées par le département de pharmacologie et de biologie de l’université de Messine en Italie, «les œstrogènes ont une influence profonde sur la peau», tandis que le trèfle rouge contribue à enrayer les effets de vieillissement internes et externes / environnementaux causés par la perte d’œstrogènes (17).

Les œstrogènes améliorent la santé de la peau en augmentant la teneur en collagène, l’épaisseur de la peau et l’humidité.

Des recherches ont montré qu’un traitement pendant 14 semaines avec un extrait de trèfle rouge normalisé contenant 11% d’isoflavones (20 et 40 mg d’isoflavones totaux par jour) permet d’organiser les cellules de l’épiderme, d’obtenir une épaisseur uniforme et des kératinisations régulières, et influence positivement le collagène et les fibres élastiques (18).

Une étude publiée dans Obstetrics and Gynecology International a révélé que le trèfle rouge utilisé pendant trois mois améliorait plus efficacement l’état de la peau des patients qu’un placebo, notamment en améliorant la texture, l’hydratation et l’état général de la peau, ainsi qu’une meilleure protection contre le cancer de la peau (changements cutanés malins) en raison de concentrations d’œstrogène plus élevées (19).

D’autres études ont montré que le trèfle rouge aidait à traiter de manière clinique les plaies ou les brûlures et améliorait l’élasticité, l’épaisseur et l’hydratation de la peau, tout en réduisant l’apparence des pores et les signes du vieillissement (20).

6. Combat les infections respiratoires

Le trèfle rouge est utilisé pour la prévention et le traitement d’affections respiratoires telles que la coqueluche, le rhume, l’asthme et la bronchite.

Il a des effets de purification naturels dans le corps, réduit l’anxiété et l’inconfort pendant la maladie et a la capacité de relâcher le flegme.

Parce qu’il peut calmer les spasmes bronchiques, améliorer la qualité du sommeil et aider à éliminer le mucus et les fluides respiratoires supplémentaires, il est bénéfique de prendre du trèfle rouge dès que vous sentez une maladie se déclarer.


Bienfaits du trèfle rouge sur la santé

Comment utiliser le trèfle rouge ?

Vous pouvez facilement trouver des compléments alimentaires de trèfle rouge en pharmacie ou en ligne.

Le trèfle rouge peut être trouvé sous forme d’extrait standard ou de comprimés. Ses isoflavones sont très puissants et diffèrent de la consommation de la plante entière, c’est pourquoi des doses beaucoup plus faibles sont nécessaires.

Vous pouvez aussi acheter du trèfle rouge sous forme d’extrait liquide ou en vrac pour faire des tisanes. Je l’aime personnellement beaucoup sous forme de tisane. Les fleurs sont retirées de la plante et mises à sécher à l’ombre afin qu’aucun composant actif ne soit détruit par le soleil.

Vous pouvez utiliser une tisane achetée en magasin, ou vous pouvez acheter du trèfle rouge en vrac et préparer vos infusions vous-même.

Enfin, la teinture-mère de trèfle rouge (forme liquide) est composée à partir des parties aériennes et des fleurs du trèfle rouge. Après une récolte et une sélection minutieuse, les plantes sont soumises à un processus de percolation à froid pour extraire les composants actifs sous forme de teinture-mère.

La méthode de percolation à froid est plus rapide et plus efficace que la macération et permet de réduire le gaspillage.


Posologie recommandée

Les essais cliniques, y compris ceux menés auprès de femmes ménopausées, ont utilisé diverses doses de trèfle rouge pour produire des effets positifs en toute sécurité.

Bien que la posologie dépende de l’utilisation que vous en faites, les posologies généralement recommandées sont les suivantes (21, 22) :

  • Jusqu’à 85 mg d’isoflavones une fois par jour semblent être sans danger pour la plupart des adultes.
  • La dose initiale habituelle est de deux gélules contenant 200 à 400 milligrammes de trèfle rouge séchées, prises une à deux fois par jour.
  • Des études ont montré que 400 milligrammes pendant 12 semaines étaient efficaces pour le traitement des symptômes de la ménopause et de la santé de la peau.
  • D’autre études ont montré que 200 milligrammes pendant 12 semaines étaient efficaces pour améliorer la densité osseuse.
  • Les extraits séchés utilisés pour faire de la tisane au trèfle rouge doivent être préparés à l’aide d’une à deux cuillerées à café de trèfle rouge pour 200 ml d’eau chaude. Cette quantité peut être consommée jusqu’à trois fois par jour.
  • Sous forme de teinture, commencez par prendre 30 à 60 gouttes une à trois fois par jour.
  • Pour la peau (traitements topiques pour le psoriasis ou l’eczéma, par exemple), utilisez une pommade contenant 10 à 15% de capitules et ne l’appliquez pas directement sur une plaie ouverte.
  • N’oubliez pas que, lorsqu’il est utilisé quotidiennement, le trèfle rouge peut nécessiter jusqu’à trois mois / 12 semaines pour donner des résultats optimaux.

Effets secondaires possibles et précautions

Comme le trèfle rouge contient des isoflavones qui imitent les effets de l’hormone œstrogène une fois qu’ils pénètrent dans l’organisme, l’innocuité du trèfle rouge chez les patientes atteintes d’un cancer du sein ou de l’endomètre n’a pas encore été établie.

Il est possible que le trèfle rouge puisse compliquer ces affections et interférer avec les traitements, voire aggraver le risque potentiel qu’elles se développent.

D’autre part, le trèfle rouge semble être neutre, sans danger et même bénéfique pour la plupart des gens.

Les premières preuves montrent que la prise quotidienne d’extraits spécifiques de trèfle rouge (Promensil) pendant un an n’augmente pas la densité des tissus mammaires, ni le risque de cancer du sein, ni le risque de développer un cancer de la muqueuse utérine (cancer de l’endomètre).

Il existe certaines preuves que les isoflavones peuvent contribuer aux problèmes de reproduction de certains animaux. Plusieurs études ont associé de fortes quantités d’isoflavones à un échec de la reproduction et à des complications, telles qu’une maladie du foie due à des activités imitant celles des œstrogènes.

Cependant, à petites doses, le trèfle rouge semble être sans danger pour la plupart des adultes qui ne sont pas enceintes, qui allaitent ou qui présentent un risque élevé de cancer du sein.

Le trèfle rouge agit comme un œstrogène et pourrait perturber les équilibres hormonaux importants des femmes pendant la grossesse ou l’allaitement. Il n’est donc pas recommandé aux femmes enceintes et allaitantes.

Le trèfle rouge peut également augmenter le risque de troubles de la coagulation en raison de ses effets anticoagulants chez les personnes présentant une coagulation sanguine anormale ou les personnes qui viennent de subir une opération chirurgicale. Il convient donc de l’éviter également dans ces cas-là (23, 24, 25).


Conclusion

Le trèfle rouge réduit les symptômes de la ménopause, aide à maintenir la résistance des os, améliore la santé cardiovasculaire, réduit le risque de certains cancers, traite l’inflammation de la peau et combat les infections respiratoires.

Le trèfle rouge aide notamment à combattre l’inflammation, les infections et les déséquilibres hormonaux, en imitant les effets des œstrogènes. Il est ainsi efficace pour :

  • nettoyer les poumons, les voies nasales et le système respiratoire des muqueuses
  • améliorer la circulation sanguine
  • maintenir la densité minérale osseuse
  • réduire l’inflammation de la peau
  • gérer le taux de cholestérol
  • détoxifier le sang
  • nettoyer le foie.

Il existe certains risques liés au trèfle rouge, en particulier pour les femmes à risque de cancer du sein, les femmes enceintes ou allaitantes. Par conséquent, ne prenez pas de trèfle rouge dans ces circonstances.

Et comme toujours, consultez votre médecin avant d’en prendre si vous avez des questions ou des problèmes de santé.

Vous pouvez facilement trouver des compléments alimentaires de trèfle rouge en pharmacie ou en ligne.

Bienfaits du trèfle rouge sur la santé

Vous pourrez aussi aimer