Les bienfaits de l’armoise : pour les douleurs articulaires, le paludisme et plus encore

Bienfaits de l’armoise sur la santé

 

Qu’est-ce que l’armoise ? Eh bien, en dehors de figurer dans les pages de la série «Harry Potter», c’est une plante vivace à base de racines qui porte de nombreux noms différents.

Plus important encore, il a été démontré qu’elle aide à lutter contre certaines pathologies et des maladies graves, allant du cancer aux douleurs articulaires.

Vous pouvez souvent entendre l’armoise désignée par d’autres noms, tels que gingembre vert ou absinthe commune (sauvage). Elle est parfois confondue avec le millepertuis ou le chrysanthème (en raison de son apparence).

Vous pouvez trouver des variétés d’armoise en Asie, en Europe du Nord et dans certaines régions d’Amérique du Nord. Elle est tellement courante qu’elle peut même pousser dans votre jardin sans que vous ne le sachiez !


Qu’est-ce que l’armoise ?

L’armoise commune est une plante herbacée qui peut mesurer de 60 cm à 2 m de haut. Elle pousse naturellement dans les zones au climat tempéré comme en Europe centrale, en Afrique du Nord et un peu en Asie.

Le nom technique de la plante, Artemisia vulgaris, provient de «Artemis», le nom d’une déesse de la lune grecque. Pendant ce temps, «vulgaris» renvoie au premier des nombreux usages de l’armoise dont nous parlerons (1).

Historiquement, elle était utilisée comme inhibiteur à base de plantes pour les cycles menstruels des femmes et aidait à soulager la ménopause.

Dans certains cas, l’armoise était efficace dans une méthode appelée moxibustion, qui était utilisée le plus souvent pour inverser la position des fœtus avant la naissance et atténuer les douleurs articulaires.

Les feuilles d’une espèce de la plante, A. douglasiana, ont été utilisées comme méthode préventive avant d’être exposées au chêne empoisonné. De plus, elles ont été utilisées comme insectifuge naturel (2).

La plante contient des taux élevés d’antioxydants, qui aident à soulager les problèmes digestifs et intestinaux tels que les ulcères, les vomissements, la nausée et la constipation. Elle a même été reconnu pour susciter des rêves intenses et vifs (3).

Les composants de l’armoise sont également testés et étudiés en tant que traitement alternatif possible pour certains cancers.

Histoire de l’armoise

L’armoise est aussi appelée « herbe de feu ». Ce nom lui a probablement été donné parce qu’on portait l’armoise en chapelets (associé à la verveine) lors de la Fête de la Saint-Jean au Moyen Âge.

Ceci a encore été attesté jusqu’au XVème siècle en Allemagne. On regardait à travers des gerbes / bouquets de pieds-d’alouette en portant ce chapelet le feu de Saint Jean.

Ceci était censé protéger les yeux et la santé en général pendant toute une année. En partant de la fête ils jetaient le chapelet dans le feu en disant « que toute ma malchance brûle avec ceci ».

Le Grand Albert indique que l’armoise possède toutes les vertus : « celui qui a soin d’avoir toujours sur lui cette herbe ne craint point les mauvais esprits, ni le poison, ni l’eau, ni le feu et rien ne peut lui nuire ».


Bienfaits de l’armoise sur la santé

Bienfaits de l’armoise sur la santé

1. Inverse la position du bébé en siège

Dans la plupart des cas, lorsqu’un bébé est à quelques semaines à peine de venir au monde, la tête du bébé commence naturellement à se diriger vers le canal de naissance pour se préparer à l’accouchement. Mais dans environ 1 naissance sur 25 à terme, cela ne se produit pas.

Ceci s’appelle une naissance “bébé en siège”. Selon que les membres inférieurs de l’enfant soient relevés ou repliés, on parle de siège décomplété ou complet (4).

La médecine traditionnelle chinoise utilise une méthode appelée moxibustion comme solution naturelle à cette situation dangereuse.

Qu’est-ce que la moxibustion ? Les feuilles d’armoise sont formées en un petit bâton ou cône et brûlées sur les points d’acupuncture, ce qui inhibe la libération d’énergie et fait circuler le sang en créant un effet de réchauffement sur le point d’acupuncture.

Lorsque la moxibustion est utilisée pour renverser un fœtus en siège, la procédure stimule un point d’acupuncture spécifique, BL67, situé près de l’ongle du cinquième orteil, créant une circulation sanguine et une énergie qui entraînent une augmentation des mouvements du fœtus.

Selon une étude du Journal of American Medical Association, 75% des 130 fœtus étudiés ont inversé leur position après le traitement par la moxibustion (5).

2. Apaise et traite les douleurs articulaires

En combinaison avec la technique de moxibustion, l’armoise réussit non seulement à stimuler les mouvements du fœtus dans l’utérus, mais aussi à traiter certaines formes d’arthrite.

Dans une étude, la même technique chinoise ancienne était testée en aveugle chez des participants souffrant d’arthrose (6).

Sur 110 patients, la moitié a reçu le traitement de moxibustion en conditions réelles et l’autre moitié a reçu la version placebo trois fois par semaine pendant six semaines. Ni les patients, ni les praticiens ne savaient quel patient recevait quel traitement.

Les résultats ? À la fin du traitement, il y avait une réduction de 53% de la douleur chez les participants du groupe traité par la moxibustion et une réduction de 24% seulement de la douleur au sein du groupe ayant reçu le placebo.

La fonction du genou s’est également améliorée de 51% dans le groupe de moxibustion et n’a augmenté que de 13% dans le groupe placebo.

Les effets de la thérapie n’étaient pas forcément permanents mais les résultats sont néanmoins prometteurs.

3. Permet de fabriquer des bières savoureuses du passé et du présent

La plupart des brasseurs de bière utilisent le houblon, ou humulus lupulus, pour fabriquer leur bière. Mais il y a environ 1 000 ans, les brasseurs médiévaux utilisaient une concoction de plantes appelée gruit, qui incluait l’armoise parmi les principaux ingrédients (7).

En fait, les Anglais ont un souvenir légèrement différent de la manière dont le nom «armoise» est apparu par rapport aux Grecs anciens ou aux Chinois.

Parce que la bière a été servie et appréciée dans une tasse, on dit que la plante a pris son nom à cause de cette connexion évidente.

Les fleurs sont séchées et bouillies avec d’autres plantes pour faire une version d’une tisane, puis ajoutées au liquide pour créer la saveur de l’infusion. Certains disent que le mélange à base de plantes donne une saveur amère.

Comme beaucoup de tendances, cette tendance médiévale de la bière brassée a fait son grand retour. Certaines brasseries populaires créent des mélanges de gruits, par exemple Dogfish Head, et des préparations d’autres microbrasseries du monde entier. Il existe même de nombreuses recettes pour brasser votre propre bière.

4. Attaque les cellules cancéreuses et le paludisme

Les études en cours sur les utilisations possibles de l’armoise indiquent que cette substance, liée à la composante fondamentale de la plante, l’artémisinine, est toxique pour certaines cellules cancéreuses. De même, l’armoise est un antipaludique naturel.

Les scientifiques qui étudient les composants qui affectent le paludisme, ont trouvé des liens avec les artémisinines ciblant les mitochondries, le réticulum endoplasmique et le lysosome.

Les cellules cancéreuses contiennent un taux plus élevé de fer que les cellules saines, ce qui les rend à leur tour plus sensibles à la toxicité de l’artémisinine.

Dans une étude, les scientifiques ont associé les cellules cancéreuses lourdes au fer à l’artémisinine. Une fois que la combinaison était à l’intérieur des cellules, le résultat était une toxicité accrue, ce qui signifie une capacité de destruction potentielle plus grande contre le cancer. Dans les mots exacts de l’hypothèse : “ce composé marqué pourrait potentiellement devenir un agent chimiothérapeutique efficace pour le traitement du cancer” (8).

Bien qu’il ne s’agisse pas encore d’une méthode éprouvée pour traiter le cancer, c’est certainement une découverte prometteuse qui devrait entraîner d’autres études et recherches (9).


Bienfaits de l’armoise sur la santé

Comment utiliser l’armoise ?

La plante peut atteindre jusqu’à 2 mètres au maximum et a souvent été confondue avec une pruche, mais vous pouvez faire la différence par quelques facteurs simples : la hauteur, la couleur de la tige et ses fleurs.

Par exemple, les pruches poussent jusqu’à 4 mètres de hauteur, ce qui est impossible pour une plante d’armoise. La tige d’une pruche est connue pour être verte avec des taches violettes tandis que les tiges de l’armoise sont purement mauves.

Les fleurs de la pruche sont blanches avec 5 pétales dans une forme de parapluie à l’envers tandis que les fleurs de l’armoise sont jaunes pâles ou rouges, entourant la tige par alternance.

Les feuilles de l’armoise poussent également en alternance dans la tige violacée et rainurée, et leurs faces inférieures sont plus claires ou vertes avec une couche floue et argentée.

Si vous souhaitez acheter de l’armoise, vous avez le choix entre plusieurs formes. Nous en avons déjà parlé pour la plupart, mais veuillez vous assurer que vous achetez auprès d’une source réputée et consultez toujours votre médecin avant de l’utiliser.

Vous pouvez trouver des compléments alimentaires d’armoise sous forme de comprimés ou de gélules en pharmacie ou en ligne.

Si vous préférez essayer l’armoise sous forme liquide, je vous conseille de l’essayer sous forme de teinture mère. Cette forme d’armoise est plus rare mais reste disponible en ligne.

Vous pouvez aussi siroter une tisane à l’armoise en préparant une infusion avec des feuilles en vrac.

Enfin, il existe aussi des moxas, de petits bâtons qui s’utilisent en acupuncture pour réchauffer les points sensibles et leur procurer une agréable chaleur.

On les fabrique avec de l’armoise hachée, façonnée en bâtonnets ou roulée dans du papier. Ils peuvent aussi contenir d’autres substances médicamenteuses.


Effets secondaires possibles et précautions

Avant de conclure, je veux être sûr que vous soyez au courant des allergies possibles et des effets secondaires de l’armoise.

Il existe de nombreuses allergies communes à cette famille spécifique de plantes, et toutes ne sont pas mentionnées ici. Assurez-vous de consulter votre médecin avant l’utilisation (10).

Ci-dessous j’ai énuméré plusieurs allergènes qui ont été liés à l’armoise en raison de composés protéiques similaires. La plupart des personnes allergiques au pollen d’armoise ne développent que quelques sensibilités alimentaires dans cette liste.

Vous n’avez donc pas besoin d’éviter tous ces aliments. Restez simplement conscient de la façon dont vous pouvez y réagir.

Ce ne sont pas les seules allergies courantes liées à l’armoise. Il existe de nombreux autres allergènes étroitement liés.

Ne consommez pas ou n’utilisez pas d’armoise si vous êtes enceinte, si vous allaitez ou si vous prévoyez d’être enceinte sans consulter votre médecin (11).


Conclusion

Maintenant que vous savez comment repérer l’armoise et que vous avez entendu parler de son histoire, vous êtes parfaitement équipé pour mettre à profit certains des remèdes naturels de cette plante historiquement riche. Depuis le temps de la Bible, il s’agit d’une plante dont les utilisations perdurent.

Nous avons discuté de nombreux moyens simples pour aider cette plante à soulager votre douleur, vous aider à éviter les chirurgies invasives, à soulager vos articulations douloureuses, à calmer votre estomac, à équilibrer votre humeur et à potentiellement lutter contre le cancer.

L’armoise pourrait être une excellente alternative aux médicaments sur ordonnance et aux produits chimiques toxiques dans le traitement de toutes les maladies dont nous avons parlé.

Bienfaits de l’armoise sur la santé

Vous pourrez aussi aimer