Bienfaits de la méthionine sur la santé

Bienfaits de la méthionine sur la santé

 

Vous savez probablement beaucoup de choses sur les protéines mais saviez-vous que la plupart d’entre elles contiennent une substance capable de combattre les maladies, construire des os robustes et soutenir le foie ?

Découverte pour la première fois en 1921 par le bactériologiste américain John Howard Mueller, la méthionine, ou L-méthionine, est un acide aminé essentiel du corps utilisé dans la fabrication de protéines et de peptides.

On la trouve dans la viande, le poisson et les produits laitiers, ainsi que dans les noix et les céréales. Choisissez un aliment protéiné et vous y trouverez probablement de la méthionine.

La méthionine joue un rôle important dans la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins. Alors que le corps la produit tout seul, il a été prouvé que la méthionine aide à guérir les plaies et les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, de sevrage médicamenteux, de schizophrénie, de radiations, d’empoisonnement au cuivre, d’asthme, d’allergies, d’alcoolisme, de lésions du foie et de dépression.

Le corps humain utilise la méthionine pour fabriquer de la créatine, un autre type d’acide aminé. De plus, la L-méthionine contient du soufre, utilisé par le corps pour une croissance et un métabolisme sains, et est responsable de la production d’un composé appelé S-adénosylméthionine ou «SAMe», qui soutient le bon fonctionnement du système immunitaire, des neurotransmetteurs tels que la dopamine, la sérotonine et la mélatonine, et des membranes cellulaires.

Qu’est-ce que tout cela veut dire ? Cela signifie que la méthionine est bénéfique pour le corps à bien des égards. Découvrons quels sont les bienfaits de la méthionine sur la santé et quels sont les meilleurs aliments contenant de la méthionine.


Qu’est-ce que la méthionine ?

La méthionine est un acide α-aminé dont l’énantiomère L est l’un des 22 acides aminés protéinogènes, et l’un des 9 acides aminés essentiels pour l’homme. Elle est encodée sur les ARN messagers par le codon AUG.

Elle est caractérisée par la présence d’un atome de soufre engagé dans une fonction thioéther. Son groupe méthyle –CH3 intervient dans de nombreuses réactions de méthylation du métabolisme.

La méthionine joue un rôle particulier dans la biosynthèse des protéines, puisque toutes les chaînes protéiques démarrent par l’incorporation d’une méthionine en position N-terminale. D’autres résidus de méthionine peuvent ensuite être incorporés de manière interne à la chaîne polypeptidique.

La première méthionine des protéines n’est pas toujours retrouvée dans les protéines terminées. Elle est en effet fréquemment clivée par une enzyme spécifique appelée méthionine aminopeptidase.

La méthionine joue aussi un rôle important dans les réactions cellulaires de méthylation. L’activation du soufre du groupement -S-CH3 dans la S-adénosylméthionine fait du méthyle un bon groupement partant qui peut alors être transféré sur divers substrats par des méthyltransférases.

Cet acide aminé est aussi utilisé par les plantes pour synthétiser l’éthylène. Ce processus est connu sous le nom de “Cycle de Yang” ou cycle de la méthionine.

Elle est également utilisée comme antidote au paracétamol : 100 mg de méthionine pour 500 mg de paracétamol.

Histoire de la méthionine

Bactériologiste américain et chercheur à la Columbia University à New York aux Etats-Unis, John Howard Mueller découvrit la méthionine en 1921. Selon son mémoire biographique de la National Academy of Sciences :

“Mueller a rapidement constaté que, même s’il pouvait utiliser un hydrolysat acide de protéines animales additionné de tryptophane, au lieu de “peptones” commerciales, comme base de croissance de Streptococcus hemolyticus, il ne pourrait être remplacé par un mélange d’acides aminés connus. Cela a conduit au fractionnement de l’hydrolysat de caséine et à la découverte d’un nouvel acide aminé contenant du soufre et largement répandu : la méthionine.”

Mueller a partagé cette découverte dans un article qu’il a écrit dans le Journal of Biological Chemistry en 1923.

Cependant, cette formule était un peu erronée et fut corrigée environ trois ans plus tard par un confrère japonais, Odake, qui la baptisa méthionine. Six ans plus tard, G. Barger et FP Coyne ont décrit de manière définitive la structure de la méthionine.

Une étude plus approfondie donna à l’Allemagne l’espoir de traiter l’œdème nutritionnel (un déficit en protéines), un problème chronique pour de nombreux soldats revenant de guerre. La première véritable synthèse de la “D, L-méthionine” fut réalisée par Werner Schwarze, Hans Wagner et Hermann Schulz en 1946.


Bienfaits de la méthionine sur la santé

Bienfaits de la méthionine sur la santé

1. Pourrait aider à réduire le risque de cancer colorectal

Selon une étude sur le cancer colorectal, menée à Melbourne, en Australie, la méthionine, associée aux vitamines B et à d’autres minéraux, pourrait contribuer à réduire le risque de cancer colorectal.

L’étude a analysé des aliments consommés régulièrement ainsi que des micronutriments, tels que le folate, la méthionine et les vitamines B6 et B12, ainsi que ceux possédant des propriétés antioxydantes telles que le sélénium, les vitamines E et C et le lycopène.

Bien que les tests aient étudié individuellement bon nombre de ces vitamines, minéraux et acides aminés, les données corroborent la conclusion selon laquelle un régime alimentaire contenant tous ces micronutriments, y compris la méthionine, pourrait contribuer à réduire les risques de cancer colorectal.

2. Pourrait réduire les tremblements chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson

Une étude a été menée sur 11 patients atteints de la maladie de Parkinson non traitée. Les participants ont été traités avec de la L-méthionine sur des périodes allant de deux semaines à six mois et ont montré une amélioration de l’akinésie et de la rigidité, entraînant moins de tremblements que la normale.

Cela montre que la méthionine peut être bénéfique dans le traitement des symptômes de la maladie de Parkinson.

En outre, la Fondation Michael J. Fox pour la recherche sur la maladie de Parkinson indique que d’autres études sont en cours sur la preuve qu’une partie du système enzymatique antioxydant, en particulier la méthionine, pourrait jouer un rôle essentiel dans la prévention du vieillissement lié aux dommages oxydatifs et à la perte de dopamine, fournissant finalement un traitement potentiel pour la maladie de Parkinson.

3. Renforce la solidité osseuse

La méthionine peut soutenir la performance sportive (et même à la perte de poids) en raison de ses effets sur les os.

Pour mieux comprendre l’impact de la méthionine sur l’endurance et sur l’organisme, des chercheurs de l’Institut d’éducation physique, de la santé et des loisirs de l’Université nationale Cheng Kung de Taïwan ont proposé différents régimes à des rats, certains avec de la méthionine et d’autres sans.

Après une période de huit semaines, les sujets contraints à l’exercice physique présentaient un poids corporel inférieur de 9,2%, ce qui n’est pas surprenant, étant donné que l’exercice peut aider toute personne à perdre du poids.

Cependant, une découverte plus surprenante était que la méthionine semblait avoir un effet sur le volume osseux, la minéralisation osseuse et le contenu minéral osseux par rapport aux sujets qui recevaient le régime sans supplémentation en méthionine.

Les résultats indiquent que la méthionine combinée à un exercice d’endurance réduit la masse et la taille des os mais améliore la robustesse des os.

C’est peut-être pour cette raison que certaines personnes prétendent que la méthionine peut les aider en termes de performances sportives.

4. Pourrait aider à perdre du poids

La créatine est une substance qui provient de la méthionine et la créatine peut non seulement aider à améliorer les performances sportives mais aussi le rapport entre le muscle et la graisse dans le corps.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires dans ce domaine mais une étude portant sur 14 athlètes de judo adultes de haut niveau a évalué la contribution de leurs systèmes énergétiques en utilisant des mesures d’absorption d’oxygène et de lactate dans le sang.

Les résultats ont montré une augmentation de la performance, qui serait due aux effets de la créatine au cours des intervalles et pourrait être due à la perte de poids entraînant un meilleur ratio muscle / graisse.

5. Pourrait aider à traiter les dépendances aux drogues

Le Journal of Neuroscience a mené une étude sur l’effet de la méthionine sur des rats auxquels on administrait de la cocaïne.

Lorsque les sujets recevaient de la méthionine, les effets de la cocaïne étaient bloqués, ce qui la rendait moins addictive que sans la méthionine.

Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, cette étude suggère que la méthionine pourrait aider les personnes atteintes de sevrage en réduisant lentement les effets et en aidant les gens à se débarrasser de la dépendance (ou même à contribuer à la prévention de la dépendance au départ).

6. Pourrait aider à protéger le foie

L’American Society of Nutrition rapporte que des preuves indiquent que le métabolisme de la méthionine peut affecter les maladies alcooliques du foie.

Les maladies du foie sont plus répandues dans les régions du monde où sévit un problème de malnutrition, mais également partout sur la planète en matière d’abus d’alcool.

Toutefois, des recherches ont montré que la méthionine, en particulier la SAMe, associée à de l’acide folique et aux vitamines B6 et B12, pourrait éventuellement aider à traiter les symptômes d’une maladie du foie.


Bienfaits de la méthionine sur la santé

Apports journaliers recommandés en méthionine

La question est donc la suivante : de quelle quantité de méthionine avons-nous besoin chaque jour ? Cela dépend de nombreux autres facteurs, tels que la quantité d’acides aminés que nous consommons.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), voici les apports journaliers recommandés en méthionine selon votre âge :

  • Les enfants d’âge préscolaire âgés de 2 à 5 ans ont besoin de 27 mg par kg de poids corporel par jour
  • Les enfants âgés de 10 à 12 ans ont besoin de 22 mg / kg / jour
  • Les adultes de 18 ans et plus ont besoin de 13 mg / kg / jour.

Aliments riches en méthionine

Bien que vous puissiez acheter des suppléments, il est probable que votre nourriture contienne toute la méthionine dont vous avez besoin, ce qui est toujours le meilleur moyen d’obtenir une saine nutrition lorsque cela est possible.

Il existe une longue liste d’aliments contenant de la méthionine, les taux les plus élevés provenant de sources de viande et de poisson.

Voici quelques-uns des aliments les plus riches en méthionine :

  • Blancs d’œufs
  • Wapiti sauvage
  • Poulet élevé en plein air
  • Dinde
  • Poissons capturés à l’état sauvage, comme le flétan, le thon, la lingue, le brochet, la morue, le brosme, le poisson-lune, le poisson-dauphin, l’aiglefin ou le corégone lavaret.

Aliments végétaliens riches en méthionine

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les adultes ont besoin d’environ 13 milligrammes de méthionine par kilogramme de poids corporel par jour et il est préférable de ne pas en consommer trop car une surdose pourrait causer des problèmes.

Voici quelques aliments qui peuvent aider les végétaliens à atteindre des taux optimaux de méthionine :


Compléments alimentaires / suppléments de méthionine

Dans les compléments alimentaires, la méthionine est souvent couplée à la vitamine B6, au zinc, au magnésium ou encore à d’autres acides aminés essentiels.

La posologie sera directement dépendante de la problématique à traiter et du complément alimentaire en question.

Un supplément de L-méthionine est souvent suggéré pour rehausser l’humeur, lutter contre les troubles dépressifs, favoriser la récupération après une séance sportive ou tout simplement préserver le foie.

Vous pouvez facilement trouver des compléments alimentaires de méthionine en pharmacie ou en ligne.


Effets secondaires possibles et précautions

Comme indiqué précédemment, nous pouvons obtenir de la méthionine à partir de notre nourriture, et je le recommande toujours comme première option.

Une consommation excessive peut causer des problèmes de santé, donc à moins que vous ne sachiez que vous êtes déficient en méthionine, il n’y a aucune raison de prendre des suppléments en grande quantité.

Toutefois, si vous choisissez de consommer des suppléments de méthionine, de créatine ou de SAMe pour des raisons de santé, il est préférable de consulter d’abord votre médecin.


Conclusion

Découverte pour la première fois en 1921 par le bactériologiste américain John Howard Mueller, la méthionine, ou L-méthionine, est un acide aminé essentiel du corps utilisé dans la fabrication de protéines et de peptides.

L’organisme utilise la L-méthionine pour fabriquer de la créatine, contient du soufre et est responsable de la SAMe, jouant un rôle important dans le bon fonctionnement du système immunitaire, des neurotransmetteurs et des membranes cellulaires.

Parmi les bienfaits de la L-méthionine, on peut citer l’aide potentielle à réduire le risque de cancer colorectal, à atténuer les tremblements chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, à renforcer la solidité des os, à aider à la perte de poids, à traiter le sevrage médicamenteux et à soutenir le foie.

Il existe une longue liste d’aliments contenant de la méthionine, les taux les plus élevés provenant de viande et de poisson. Les sources approuvées par les végétaliens comprennent les algues, la spiruline, les graines de sésame, les noix du Brésil, l’avoine et le beurre de tournesol.

En outre, vous pouvez facilement trouver des compléments alimentaires de méthionine en pharmacie ou en ligne.

Bienfaits de la méthionine sur la santé

Vous pourrez aussi aimer