Bienfaits des baies de maqui sur la santé

Bienfaits des baies de maqui sur la santé

 

Les baies de maqui sont devenues le dernier produit à la mode des individus soucieux de leur santé, mais que sont-elles et que font-elles ?

La baie de maqui est également connue sous le nom de raisin chilien ou sous son nom latin Aristotelia chilensis (1).

Les baies de maqui proviennent du Chili et de régions d’Argentine, où elles poussent dans les zones de forêt pluviale tempérée. Les baies de maqui sont rarement cultivées par les agriculteurs et sont plutôt récoltées à partir de plantes sauvages.

Traditionnellement, les baies de maqui étaient utilisées dans la médecine traditionnelle chilienne, comme analgésiques ou pour réduire l’inflammation (2).

Comme beaucoup d’autres baies comme les myrtilles ou les raisins de Corinthe, les baies de maquis sont riches en une gamme de nutriments bénéfiques et peuvent offrir aux consommateurs un moyen efficace de maintenir leur état de santé au quotidien.


Bienfaits des baies de maqui sur la santé

Il est tentant de penser que les baies de maqui sont comme beaucoup d’autres fruits à baies, mais il manque un élément essentiel.

Les composés chimiques naturels qui donnent aux baies de maqui leur profonde coloration sont appelés «anthocyanes».

Venant des mots grecs “anthos” signifiant “fleur” et “kyaneos” signifiant “bleu”, ce sont ces anthocyanes qui sont supposés offrir autant de bienfaits potentiels pour la santé (3, 4).

L’important est de savoir combien d’anthocyanes peuvent être retrouvés dans les baies de maqui. Les scientifiques ont analysé de nombreux fruits afin de vérifier leur teneur en anthocyanes.

Ils ont également découvert que les baies de maqui pouvaient en contenir six fois plus que la baie moyenne, ce qui pourrait avoir des effets bénéfiques beaucoup plus importants sur la santé (5).

Mais que font réellement les baies de maqui et leurs anthocyanes ?

1. Protection antioxydante

Les baies de maqui sont réputées pour leur protection antioxydante supérieure.

Nos corps sont constamment attaqués par des composés appelés «radicaux libres». Ce sont des molécules qui sont entourées d’un nombre impair d’électrons, ce qui peut les rendre instables (6).

Le but d’un tel radical libre est de se rééquilibrer, en lui assurant un nombre pair d’électrons. Cela peut être fait de différentes manières. Il peut par exemple voler un électron à une autre molécule. Cela résout toutefois difficilement le problème à plus grande échelle, car cela rend simplement l’autre molécule instable.

Comme les électrons sont «volés» à d’autres molécules, des dommages peuvent survenir dans notre corps. L’activité des radicaux libres a été impliquée dans tous les domaines, du cancer de la peau aux problèmes cardiovasculaires. Il est donc primordial de trouver des moyens de contrôler ces radicaux naturels.

Heureusement, les preuves suggèrent que de nombreux aliments à base de plantes offrent une riche protection antioxydante. Ils agissent en «donnant» des électrons à ces molécules instables, les empêchant de causer d’autres dommages à l’organisme.

Nous savons donc que les antioxydants peuvent nous aider à rester en bonne santé, mais qu’en est-il des baies de maqui ?

Premièrement, les scientifiques ont en fait mis au point un test sur la quantité de protection antioxydante proposée par différentes molécules connu sous le nom de «capacité d’absorption des radicaux oxygénés» (ORAC, acronyme pour Oxygen Radical Absorbance Capacity).

Une étude utilisant l’indice ORAC a évalué les avantages potentiels d’une gamme d’anthocyanines différentes et a révélé que l’une d’entre elles, appelée cyanidine-3-glucoside, est particulièrement efficace. Elle est réputée être jusqu’à trois fois plus puissante que certaines autres anthocyanines (7).

Des études sur les anthocyanes dans les baies de maqui ont montré que les constituants principaux sont connus sous le nom de delphinidine et, vous l’avez deviné, de cyanidine (8, 9).

Cela suggère que les baies de maqui pourraient offrir une protection antioxydante bien supérieure à celle de nombreux autres fruits et légumes.

En effet, une autre étude portant sur les baies de maqui a révélé qu’elles «obtiennent de meilleurs résultats en ce qui concerne le potentiel de piégeage total des radicaux et la réactivité anti-oxydante totale par rapport à différentes baies du commerce» (10, 11).

2. Contrôle du cholestérol

Au cours d’une étude, un groupe d’hommes a reçu soit un comprimé placebo, soit un comprimé contenant 640 mg d’anthocyanine par jour pendant quatre semaines (12).

Les taux de cholestérol ont été enregistrés au début, puis à nouveau le dernier jour de l’étude, afin d’évaluer l’impact des anthocyanes sur les taux de cholestérol sains.

Il existe deux types de cholestérol : le «bon» cholestérol (généralement appelé HDL) et le «mauvais» cholestérol (LDL). La clé est le ratio de ces deux formes.

Si un régime ou une activité physique peut augmenter les taux de bon cholestérol ou réduire les taux de mauvais cholestérol, cela est considéré comme une étape positive.

Un équilibre malsain de cholestérol est associé à toute une gamme de problèmes circulatoires, dont l’athérosclérose.

Les experts ont constaté que les participants prenant les anthocyanes présentaient des taux «significativement plus élevés» de bon cholestérol.

Ceci suggère qu’un régime riche en baies de maqui peut aider à maintenir votre système circulatoire en bonne santé plus longtemps. Vous pouvez aussi trouver des compléments alimentaires de baies de maqui en ligne.

3. Amélioration de la glycémie

Les baies de maqui peuvent aider à améliorer le contrôle de la glycémie et peuvent donc s’avérer bénéfiques pour certains diabétiques.

Le diabète est un problème croissant dans de nombreuses régions du monde et est associé à une multitude d’impacts désagréables sur la santé. Il existe deux types reconnues du diabète sucré.

Le type 1 qui se produit dès la naissance et le type 2 qui peut survenir à tout moment. C’est le diabète de type 2 qui intéresse particulièrement de nombreux professionnels de la santé, car il s’agit d’une source de maladie potentiellement évitable.

L’un des facteurs les plus susceptibles de favoriser l’apparition du diabète de type 2 est l’évolution régulière et importante de la glycémie.

Les baies de maqui et d’autres aliments à base de plantes sont remarquables car les anthocyanes qu’elles contiennent peuvent aider à réguler la glycémie et avoir un impact positif sur la sensibilité à l’insuline dans le corps (13).

Lorsque nous consommons des aliments, les enzymes de notre système digestif les décomposent en morceaux plus petits et mieux utilisables. Ceux-ci peuvent ensuite être absorbés dans le sang, où ils peuvent se rendre à destination.

Il existe des preuves suggérant que les anthocyanes inhibent une enzyme particulière appelée α-glucosidase. Cette enzyme est responsable de la dégradation de l’amidon, qui est connu pour provoquer des pics de glycémie (14, 15).

En effet, l’un des traitements du diabète consiste à contrôler délibérément l’activité de l’α-glucosidase ; une action que les aliments comme les baies de maqui semblent faire naturellement (16, 17).

Dans une autre étude, des cellules du pancréas ont été traitées avec différentes anthocyanes afin de déterminer si elles stimulaient ou non la libération d’insuline, un autre facteur important impliqué dans le diabète.

Les chercheurs ont non seulement obtenu des résultats positifs, mais ils ont également constaté que les anthocyanes les plus bénéfiques se trouvent couramment dans les baies de maqui (18).

4. Santé cardiovasculaire

Les baies de maqui sont riches en anthocyanes, de puissants antioxydants qui ont été associés à une meilleure santé cardiaque.

Une étude intitulée Nurses Health Study menée auprès de 93 600 femmes jeunes et d’âge moyen a révélé que les régimes alimentaires les plus riches en anthocyanes étaient associés à une réduction de 32 % du risque de crise cardiaque, par rapport aux régimes les moins riches en ces antioxydants (19).

Dans une autre grande étude, les régimes alimentaires riches en anthocyanes ont été associés à une réduction de 12 % du risque d’hypertension artérielle (20).

Bien que des recherches plus approfondies soient nécessaires, l’extrait de baies de maqui pourrait également contribuer à réduire le risque de maladies cardiaques en abaissant le taux sanguin de “mauvais” cholestérol LDL.

Lors d’une étude clinique de trois mois menée auprès de 31 personnes souffrant de prédiabète, 180 mg de Delphinol, un extrait concentré de baies de maqui, ont réduit le taux de cholestérol LDL dans le sang de 12,5% en moyenne (21).

5. Protection contre le cancer

Bien que nous sachions déjà que les baies de maqui sont riches en anthocyanes bénéfiques, il est possible que vous ne réalisiez pas qu’il s’agit de la source naturelle la plus riche connue d’un produit chimique appelé «delphinidine», qui représente 34% de la teneur en anthocyanes de la baie de maqui (22).

La delphinidine a été particulièrement étudiée pour son potentiel de lutte naturelle contre le cancer. Dans une étude, des cellules cancéreuses du colon en laboratoire ont reçu une dose de delphinidine afin de déterminer leur impact (23).

Les scientifiques en question ont indiqué que le traitement avait entraîné un nombre de décès de cellules cancéreuses beaucoup plus important qu’en l’absence d’anthocyanines.

Sur la base de leurs conclusions, ils ont déclaré que «la delphinidine pourrait avoir un potentiel inhibant la croissance du cancer du côlon».

De toute évidence, ces découvertes ont enthousiasmé la communauté scientifique et de nouvelles recherches sont en cours. Il se peut que d’autres cellules cancéreuses répondent également à un régime alimentaire riche en baies de maqui.

6. Vieillissement en bonne santé

Les compléments alimentaires de baies de maqui sont souvent choisis par les personnes cherchant à favoriser un vieillissement en bonne santé et naturel.

Il a été suggéré qu’un facteur majeur contribuant au processus de vieillissement naturel est la formation continue de dommages causés par les radicaux libres dans le corps.

Comme nous l’avons vu cependant, les fruits et les légumes qui présentent une forte activité antioxydante peuvent contribuer à neutraliser ce danger. Il est donc évident que cela peut contribuer à un vieillissement en bonne santé.

Une étude évaluant l’impact des baies de maqui sur le processus de vieillissement a mis en évidence des impacts potentiels non seulement sur le déclin physique, mais aussi sur le vieillissement cognitif (24).

Les experts en question ont suggéré que «le vieillissement cognitif pourrait être ralenti, voire inversé, en augmentant de manière appropriée les taux d’antioxydants».


Posologie recommandée

Les recherches sur les baies de maqui en sont encore à leurs balbutiements et aucune étude n’a encore permis de déterminer l’apport optimal de ces baies.

Il est important de noter que les ingrédients actifs contenus dans les baies de maqui sont des anthocyanes, que vous consommez probablement déjà dans une certaine mesure avec un régime alimentaire équilibré, riche en fruits et en légumes.

Cela dit, les recherches qui ont indiqué des effets bénéfiques sur la santé ont utilisé des doses variant entre 400 et 1 000 mg (25).

Comme les anthocyanes sont solubles dans l’eau, ces composés sont donc simplement excrétés s’ils ne sont pas nécessaires, il semble improbable qu’en consommer davantage pose le moindre problème.

Vous pouvez trouver des baies de maqui sous différentes formes dans certaines boutiques spécialisées ou en ligne.


Effets secondaires et précautions

Les baies de maqui étant un aliment naturel consommé en Amérique du Sud depuis des générations, il semble peu probable que l’on puisse s’attendre à des effets secondaires majeurs.

Néanmoins, il est important de souligner que les recherches sur les effets secondaires potentiels sont rares à l’heure actuelle.

Une considération est que, comme tous les fruits, les baies de maqui peuvent être très riches en sucre. On pense que la teneur en fibres de ces baies réduit ce risque, mais les baies de maqui ne devraient être consommées que dans le cadre d’un régime équilibré et contrôlé en calories.

La consommation excessive de tout fruit peut potentiellement causer des troubles gastriques ou de la diarrhée dans une minorité de cas.

Il est recommandé de demander conseil à votre médecin avant de prendre un nouveau complément alimentaire ou de changer de régime.


Conclusion

Les baies de maqui sont en train de devenir le prochain «super aliment» en raison de leur teneur élevée en anthocyanes.

Alors que la recherche en est à ses balbutiements, de plus en plus de preuves suggèrent que ses composés chimiques offrent une foule de bienfaits potentiels pour la santé.

Certaines des découvertes les plus prometteuses indiquent des effets bénéfiques sur les dommages causés par les antioxydants, les taux de cholestérol, la glycémie et la santé cardiaque globale.

Manger des baies n’a jamais été aussi attrayant.

Bienfaits des baies de maqui sur la santé

Vous pourrez aussi aimer