Les bienfaits du millepertuis : pour la ménopause, la dépression et plus encore

Bienfaits du millepertuis sur la santé

 

Le millepertuis, également connu sous le nom d’hypericum perforatum, est une plante à fleurs du genre Hypericum et est utilisé comme plante médicinale pour ses propriétés antidépressives et anti-inflammatoires depuis plus de 2 000 ans.

Les médecins grecs du premier siècle recommandaient l’utilisation du millepertuis pour sa valeur médicinale, et certains peuples anciens croyaient que la plante avait des qualités mystiques et protectrices. Les utilisations du millepertuis, remontant aux Grecs anciens, comprenaient le traitement de maladies telles que divers troubles nerveux ou de l’humeur.

Les scientifiques pensent qu’il est originaire d’Europe, de certaines régions d’Asie et d’Afrique et de l’ouest des États-Unis. La plante porte de nombreux surnoms dont le plus célèbre est celui d’herbe de la Saint-Jean, parce qu’elle fleurit autour du 24 juin, jour de l’anniversaire de Saint Jean-Baptiste.

Le millepertuis est le plus souvent utilisé pour remédier naturellement à la dépression et aux symptômes tels que l’anxiété, la fatigue, la perte d’appétit et les troubles du sommeil.

Il est également utilisé pour traiter les palpitations cardiaques, les sautes d’humeur, les symptômes du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), le trouble obsessionnel-compulsif (TOC), le trouble affectif saisonnier (TAS) et les symptômes de la ménopause.


Qu’est-ce que le millepertuis ?

Le millepertuis, également appelé millepertuis perforé, millepertuis commun ou millepertuis officinal (Hypericum perforatum L.) est une plante herbacée vivace de la famille des Clusiacées selon la classification classique (ou des Hypéricacées selon la classification phylogénétique).

Le genre Hypericum comprend environ 400 espèces de plantes et d’arbustes à fleurs jaunes ou cuivrées à quatre à cinq pétales, de nombreuses étamines et un seul pistil.

Le millepertuis est originaire d’Europe, mais on le trouve couramment en Asie, en Afrique du Nord, aux États-Unis et au Canada sur le sol sec des bords de route, des prairies et des bois.

Bien que n’étant pas originaire d’Australie et considéré depuis longtemps comme une mauvaise herbe, le millepertuis y est maintenant cultivé, et aujourd’hui, l’Australie produit 20% de l’approvisionnement mondial.

Les sociétés pharmaceutiques, en particulier en Europe, préparent des formulations à partir de cette plante qui sont prises par des millions de personnes. Aujourd’hui, les ventes annuelles mondiales de produits à base de millepertuis culminent à hauteur de plusieurs milliards de dollars !

Le millepertuis produit des dizaines de substances biologiquement actives, mais l’hypericine et l’hyperforine ont la plus grande activité médicale. D’autres composés, notamment des flavonoïdes appelés rutine, quercétine et kaempférol, semblent également avoir une activité médicale (1).

Plus de 40 noms désignent le millepertuis dont : chasse-diable, herbe aux fées, herbe aux mille vertus, herbe de Saint Eloi, herbe de la Saint-Jean, Barbe de Saint-Jean, herbe du tonnerre, herbe à mille trous, herbe percée, herbe à la brûlure, herbe aux piqûres, herbe du charpentier, trascalan, truchereau, trucheron, trucheron jaune, etc (2).

Histoire du millepertuis

Autrefois, le millepertuis était considéré comme une plante magique associée à la magie blanche. Le millepertuis perforé est un très ancien chasse diable, c’est-à-dire qu’il faisait fuir les esprits tourmenteurs. C’est devenu le phytomédicament le plus prescrit contre la dépression nerveuse.

L’usage médicinal du millepertuis (Hypericum perforatum) remonte à au moins 2 400 ans, date où Dioscoride, un médecin, pharmacologue et botaniste grec, le préconisait dans ses ordonnances.

Réputé au Moyen Âge pour éloigner la mélancolie, le millepertuis avait aussi pour nom « herbe de Saint-Jean » (St John’s wort en anglais) ou « chasse-diable », et il n’était pas rare de trouver accrochés un bouquet aux portes des granges.

Inscrit à la pharmacopée française en 1818, il tomba dans l’oubli à la fin du XIXème siècle. La pharmacologie moderne redécouvre certaines de ses propriétés thérapeutiques.


Bienfaits du millepertuis sur la santé

Bienfaits du millepertuis sur la santé

1. Possède des propriétés antidépressives

De nombreuses études montrent que le millepertuis peut aider à lutter contre la dépression et l’anxiété légères à modérées et présente moins d’effets secondaires que la plupart des autres antidépresseurs sur ordonnance, tels que la perte de la libido.

Cependant, il interagit avec un certain nombre de médicaments, il ne doit donc être pris que sous la supervision d’un professionnel de la santé, en particulier si vous prenez déjà des médicaments pour la dépression.

Dans de nombreuses études, les utilisations du millepertuis semblent fonctionner aussi bien que les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), un type d’antidépresseur populaire que les médecins prescrivent souvent en premier lieu pour traiter la dépression, comme le Prozac, le Celexa et le Zoloft (3).

Les chercheurs ne savent pas exactement comment fonctionne le millepertuis. Certains ont suggéré que la plante avait un effet similaire à celui d’un ISRS, car elle rendait plus de sérotonine, de dopamine et de noradrénaline disponibles dans le cerveau.

Ces neurotransmetteurs aident à améliorer votre humeur et peuvent être responsables du traitement des symptômes de la dépression.

Dans des études utilisant un test de nage forcée chez le rat, un modèle animal dépressif, les extraits de millepertuis ont induit une réduction significative de l’immobilité.

Dans d’autres modèles expérimentaux de dépression, comprenant des formes aiguës et chroniques de déficit d’évasion induites par des facteurs de stress, il a été démontré qu’un extrait de millepertuis protégeait les rats des conséquences d’un stress inévitable (4).

Les utilisations du millepertuis comprennent également l’amélioration de l’humeur des personnes atteintes du trouble affectif saisonnier (TAS), un type de dépression saisonnière qui survient pendant les mois d’hiver en raison du manque de lumière solaire.

Le TAS est généralement traité par luminothérapie et il existe des preuves que l’utilisation du millepertuis conjointement avec la luminothérapie est encore plus efficace pour vaincre le blues de l’hiver.

2. Soulage les symptômes du syndrome prémenstruel

En raison de ses effets positifs sur l’humeur, le millepertuis est utilisé pour soulager et remédier naturellement aux symptômes du syndrome prémenstruel (SPM), tels que la dépression, la fatigue chronique et le déséquilibre hormonal.

Une étude réalisée à l’Institute of Psychological Sciences du Royaume-Uni portait sur 36 ​​femmes âgées de 18 à 45 ans. Elles avaient leurs cycles menstruels réguliers et on leur avait diagnostiqué un syndrome prémenstruel léger (5).

Les femmes ont été assignées au hasard pour recevoir soit des comprimés de millepertuis à raison de 900 milligrammes par jour, soit des comprimés placebo identiques pour deux cycles menstruels ; puis les groupes ont échangé leurs doses sur les deux cycles suivants.

Les symptômes ont été évalués quotidiennement tout au long de l’essai à l’aide du Daily Symptom Report, et les femmes ont fait part de leurs sentiments de dépression, d’agressivité, d’équilibre hormonal et de stimulation hormonale.

Les essais ont montré que le millepertuis était supérieur au placebo pour l’amélioration des symptômes physiques et comportementaux du syndrome prémenstruel, mais il n’y avait aucun effet significatif par rapport à un placebo pour le traitement des symptômes du syndrome prémenstruel liés à l’humeur et à la douleur.

Les chercheurs ont indiqué que le traitement quotidien par le millepertuis était plus efficace qu’un traitement placebo pour les symptômes physiques et comportementaux les plus courants associés au syndrome prémenstruel.

Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si la durée du traitement est bénéfique pour la douleur et l’humeur.

3. Aide à rehausser l’humeur pendant la ménopause

Le millepertuis a fait l’objet de recherches concernant sa capacité à agir comme remède à base de plantes pour soulager les symptômes psychologiques et végétatifs de la ménopause.

Une étude publiée dans Advance in Therapy et réalisée à Berlin en Allemagne a porté sur 12 semaines de traitement par le millepertuis ; 111 femmes âgées de 43 à 65 ans ont pris un comprimé de 900 milligrammes trois fois par jour (6).

Les résultats du traitement ont été évalués à l’aide de l’échelle MRS (Menopause Rating Scale), un questionnaire, et de l’échelle Clinical Global Impression. Pour tester les résultats, l’incidence et la gravité des symptômes psychologiques, psychosomatiques et vasomoteurs typiques ont été enregistrées après 5, 8 et 12 semaines de traitement.

Une amélioration substantielle des symptômes psychologiques et psychosomatiques a été observée, et les plaintes concernant la ménopause ont diminué ou ont complètement disparu chez 76% des femmes.

En plus de cela, le bien-être sexuel s’est également amélioré après le traitement, démontrant que le millepertuis peut être utile pour un soulagement naturel de la ménopause et de ses symptômes.

Vous pouvez facilement trouver du millepertuis en pharmacie ou en ligne.

4. Lutte contre l’inflammation et les irritations de la peau

Le millepertuis possède des propriétés antibactériennes et peut également aider à combattre l’inflammation qui est à la base de la plupart des maladies.

Lorsqu’il est appliqué par voie topique, il soulage les symptômes associés aux blessures mineures et aux irritations de la peau.

Il agit comme traitement naturel de l’eczéma, comme remède maison pour le soulagement des brûlures et pour traiter naturellement les hémorroïdes.

Le millepertuis présente des propriétés anti-inflammatoires en raison de ses effets inhibiteurs sur les gènes pro-inflammatoires tels que la cyclo-oxygénase-2, l’interleukine-6 ​​et l’oxyde nitrique synthase inductible ; ces gènes jouent un rôle critique dans les maladies inflammatoires chroniques.

Les extraits de millepertuis sont utilisés depuis des milliers d’années pour traiter les coupures et les abrasions. Son utilité dans la réduction de l’inflammation est bien connue et semble être liée à sa capacité à servir d’agent antibactérien.

Dans une étude réalisée en 2003 au département de dermatologie de la clinique universitaire de Fribourg en Allemagne, 18 patients atteints d’eczéma ont été traités deux fois par jour pendant quatre semaines avec des extraits de millepertuis sous forme de crème (7).

Après l’essai, la gravité des lésions cutanées s’est améliorée sur les zones de traitement, et la tolérance cutanée et l’acceptabilité cosmétique étaient bonnes ou excellentes avec la crème au millepertuis.

5. Améliore les symptômes du trouble obsessionnel compulsif

Le trouble obsessionnel compulsif (TOC) est un trouble mental dans lequel les gens exécutent certaines routines de manière répétée et sont incapables de contrôler leurs pensées ou leurs activités.

Cela peut être un trouble débilitant, c’est pourquoi les données suggérant les effets positifs du millepertuis sont vraiment prometteuses.

Une étude réalisée à la Fondation Dean pour la recherche en santé et l’éducation a analysé 12 patients atteints de TOC. Les participants ont été traités pendant 12 semaines, avec une dose fixe de 450 milligrammes de millepertuis deux fois par jour (8).

L’étude comprenait des évaluations hebdomadaires réalisées avec l’échelle “Yale-Brown Obsessive Compulsive Scale“, l’échelle globale des impressions du patient sur l’amélioration et l’échelle clinique “Global Impressions of Improvement“, ainsi qu’une évaluation mensuelle avec l’échelle de classement de Hamilton pour la dépression.

Des changements significatifs se sont produits en une semaine et ont continué à augmenter tout au long du traitement.

À la fin de l’étude, 5 patients sur 12 ont été classés «beaucoup» ou «très nettement améliorés» sur l’indice CGI évalué par le clinicien, 6 ont été «légèrement améliorés» et un n’a présenté «aucun changement».

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés ont été la diarrhée et un sommeil agité.

Comme les améliorations ont commencé en une semaine seulement et se sont développées avec le temps, les chercheurs pensent que le millepertuis peut être un outil utile dans le traitement du TOC et que davantage d’études contrôlées par placebo devraient avoir lieu à l’avenir.

6. Possède des propriétés anticancéreuses

Les chercheurs ont découvert que le millepertuis stoppe la croissance des cellules tumorales et peut traiter les cellules cancéreuses non mélanomateuses et les cellules cancéreuses cutanées.

Les chercheurs suggèrent que le millepertuis possède une activité antitumorale importante, ce qui en fait un traitement efficace contre le cancer, disponible en abondance car il s’agit d’une plante naturelle.

Les données d’une étude réalisée en Espagne en 2003 indiquent que l’hyperforine, un dérivé trouvé dans le millepertuis, est un composé qui interfère avec les événements clés de l’angiogenèse (la formation et la croissance de cellules) (9).

Ceci confirme les preuves récentes et croissantes sur le rôle potentiel de ce composé dans l’inhibition du cancer et des métastases et en fait un médicament prometteur pour une évaluation plus poussée dans le traitement des pathologies liées à l’angiogenèse.

7. Pourrait aider à arrêter de fumer

Une analyse systématique menée au Canada a révélé que le millepertuis est susceptible de favoriser l’arrêt du tabac en atténuant les symptômes de sevrage tabagique et en réduisant les effets négatifs par divers mécanismes (10).

Les chercheurs suggèrent que la plante est capable d’inhiber les monoamines oxydases A et B, et qu’elle est impliquée dans la recapture de la dopamine et de la noradrénaline. Ces propriétés contribuent à réduire les symptômes associés au sevrage tabagique.


Bienfaits du millepertuis sur la santé

Comment utiliser le millepertuis ?

Vous pouvez facilement trouver du millepertuis en pharmacie ou en ligne.

Le millepertuis est disponible sous différentes formes, notamment des gélules, des comprimés, des teintures, des tisanes et des lotions pour la peau à base d’huile. Vous pouvez également trouver du millepertuis sous forme hachée ou en poudre.

La plupart des produits sont standardisés pour contenir 0,3% d’hypericine, mais assurez-vous de lire l’étiquette avant de faire votre achat. Les suppléments à base de plantes ne sont pas réglementés, vous devez donc vous assurer que vous prenez le bon produit pour vos besoins.

Si vous préférez essayer le millepertuis sous forme d’extrait liquide, je vous conseille d’essayer une teinture mère.


Posologie recommandée

Chez l’adulte, les doses généralement recommandées sont les suivantes (11, 12) :

  • Pour l’anxiété, prenez 900 milligrammes de millepertuis par voie orale deux fois par jour pendant plusieurs semaines.
  • Dépression légère à modérée, prendre 300 milligrammes trois fois par jour, avec les repas.
  • En cas de dépression grave, prenez entre 900 et 1 800 milligrammes de millepertuis par voie orale quotidiennement pendant 8 à 12 semaines.
  • Pour le psoriasis, utilisez l’huile de millepertuis deux fois par jour sur la peau pendant 4 semaines.
  • Pour guérir les plaies, utilisez l’huile de millepertuis sur la peau affectée trois fois par jour pendant 16 jours.
  • Pour les symptômes de la ménopause, prendre 300 milligrammes une fois par jour pendant 12 semaines.
  • Pour le syndrome prémenstruel, prendre 300 à 900 milligrammes de millepertuis par voie orale quotidiennement pendant deux cycles menstruels.
  • Pour le syndrome du côlon irritable (SCI), prendre 450 milligrammes deux fois par jour pendant 12 semaines.
  • Pour les douleurs nerveuses, prenez trois comprimés d’hypericine de 900 microgrammes par voie orale pendant deux périodes de traitement de cinq semaines chacune.
  • Pour le trouble obsessionnel-compulsif (TOC), prendre entre 450 et 1 800 milligrammes par voie orale chaque jour pendant 12 semaines.

Effets secondaires possibles et précautions

Des recherches approfondies montrent que l’utilisation du millepertuis est sans danger s’il est administré par voie orale pendant une période allant jusqu’à trois mois et certaines preuves suggèrent qu’il peut être utilisé en toute sécurité pendant plus d’un an.

Les effets secondaires potentiels du millepertuis incluent : troubles du sommeil, agitation, anxiété, irritabilité, maux d’estomac, fatigue, bouche sèche, vertiges, maux de tête, éruptions cutanées, diarrhée et picotements.

Lorsqu’il est pris à fortes doses, le millepertuis peut provoquer de graves réactions d’exposition au soleil. Veillez donc à porter un écran solaire à l’extérieur, surtout si vous avez la peau claire.

Prendre du millepertuis n’est pas recommandé pour les femmes enceintes ou qui allaitent. Il est très probablement sans danger pour les enfants âgés de 6 à 17 ans, mais ils ne devraient pas être pris pendant plus de huit semaines consécutives.


Interactions médicamenteuses

Il existe un certain nombre de mises en garde relatives à l’utilisation du millepertuis à prendre en considération avant de l’utiliser.

Des recherches récentes montrent que ces interactions résultent de la capacité des composants du millepertuis à produire des enzymes intestinales ou hépatiques qui éliminent les médicaments du corps ou les métabolisent en formes inactives.

Certains cas ont montré qu’il peut interférer avec la conception d’un enfant, aggraver les symptômes du TDAH en cas de prise de médicaments pour ce trouble, provoquer des épisodes maniaques chez les personnes bipolaires ou souffrant de dépression majeure, contribuer à la démence chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et provoquer une psychose chez certaines personnes atteintes de schizophrénie.

Si vous prenez du millepertuis, faites attention si vous remarquez une réaction allergique, des sensations de fatigue ou d’agitation, une augmentation de la pression artérielle, une sensibilité accrue au soleil et des maux d’estomac.

Il est important d’informer votre médecin si vous prenez du millepertuis, car celui-ci interagit avec plusieurs médicaments, notamment les pilules contraceptives, les médicaments contre les allergies, les sédatifs, les médicaments pour la migraine et les médicaments pour le traitement des maladies cardiaques (13, 14).

Consultez votre médecin avant de prendre du millepertuis si vous êtes dans l’un des cas suivants :

  • trouble de la coagulation
  • pensées suicidaires ou dépression grave
  • système immunitaire faible
  • prise de médicaments pour le VIH / SIDA
  • taux de cholestérol élevé
  • système nerveux faible
  • problèmes d’estomac ou intestinaux
  • cataracte
  • diabète.
Bienfaits du millepertuis sur la santé

Vous pourrez aussi aimer