Bienfaits du ginseng de Sibérie sur la santé

Bienfaits du ginseng de Sibérie sur la santé

 

Le ginseng de Sibérie, également appelé ginseng sibérien ou Eleutherococcus senticosus, est utilisé médicalement depuis au moins 2 000 ans.

C’est un parent éloigné d’un autre remède à base de plantes que vous connaissez peut-être déjà, le ginseng coréen. Les partisans de la variété sibérienne prétendent que le ginseng de Sibérie peut être encore plus adaptogène !

L’une des utilisations les plus courantes de cette plante est celle d’un adaptogène. C’est pourquoi de nombreux athlètes l’utilisent pour augmenter leur endurance et réduire leur fatigue.

Le ginseng de Sibérie est également utilisé pour les problèmes cardiaques chroniques, la gestion de la pression artérielle, le diabète, les maladies rénales, la fatigue chronique, le TDAH, la maladie d’Alzheimer, la polyarthrite rhumatoïde, le rhume et la grippe (1).


Qu’est-ce que le ginseng de Sibérie ?

Le ginseng de Sibérie (Eleutherococcus senticosus ou Acanthopanax senticosus), aussi appelé ginseng sibérien, est un petit arbuste ligneux appartenant à la famille des plantes Araliaceae.

Les autres noms communs incluent Arbuste du diable, Eleuthérocoque, racine de la taïga, Shigoka et Kan Jang.

Le ginseng de Sibérie est originaire du sud-est de la Russie, du nord de la Chine, de la Corée et du Japon. La racine et les rhizomes (tige souterraine) sont les parties de la plante que les gens utilisent en médecine.

Les éleuthérosides sont les principaux composants du ginseng de Sibérie qui présentent des avantages potentiels pour la santé. Il y a sept éleuthérosides primaires, les éleuthérosides B et E étant les plus fréquemment étudiés.

Le ginseng sibérien contient également des polysaccharides complexes, qui expliquent en grande partie sa capacité à renforcer le système immunitaire.


Bienfaits du ginseng de Sibérie sur la santé

Bienfaits du ginseng de Sibérie sur la santé

Quels sont les bienfaits du ginseng de Sibérie pour notre santé ? Il y en a beaucoup, dont les principaux sont les suivants :

1. Adaptogène naturel

Le ginseng de Sibérie appartient à une catégorie très spéciale de plantes médicinales appelées adaptogènes. Que sont les adaptogènes ? Ce sont des plantes capables d’aider à équilibrer, restaurer et protéger le corps.

Les racines et les rhizomes séchés d’Eleutherococcus senticosus (ginseng de Sibérie) sont utilisés dans diverses préparations, principalement pour leurs propriétés “adaptogènes”.

Une plante adaptogène favorise la santé et prévient la maladie chez les individus malades et en bonne santé grâce à des effets non spécifiques, qui neutralisent divers facteurs de stress environnementaux et physiques tout en restant relativement sans danger et sans effets secondaires.

En général, les adaptogènes tels que le ginseng sibérien aident votre corps à gérer le stress, qu’il soit physique, chimique ou biologique.

Ceci est très important car le stress chronique est connu pour contribuer à de nombreux problèmes de santé, y compris le rhume, la prise de poids, les maladies cardiaques, les problèmes de sommeil, la dépression, les ulcères, les problèmes digestifs, une capacité de guérison affaiblie ainsi que des douleurs au dos / cou / épaules.

2. Endurance physique et acuité mentale

Le ginseng de Sibérie possède une capacité à améliorer l’endurance physique et l’acuité mentale de façon similaire à la caféine mais sans les effets secondaires associés à cette dernière (2).

Les études menées à ce jour ont donné des résultats mitigés, mais certaines suggèrent que le ginseng de Sibérie présente des propriétés capables d’améliorer la condition cardiorespiratoire, le métabolisme des graisses et la performance globale en endurance (3).

Les résultats cliniques suggèrent également que les patients souffrant de fatigue modérée ou souffrant du syndrome de fatigue chronique pourraient bénéficier de l’utilisation du ginseng sibérien et que les adultes plus âgés pourraient connaître en toute sécurité une amélioration de certains aspects de leur santé mentale et de leur comportement social, après quatre semaines de traitement, bien que ces effets positifs s’atténuent avec une utilisation continue (4).

En outre, une étude sur les performances sportives et la réponse au stress, montre que le ginseng de Sibérie améliore le rapport testostérone / cortisol de plus de 28%, indicateur d’une diminution de la réponse au stress chez les athlètes (5).

3. Rhume et grippe

Les bienfaits du ginseng sibérien comprennent également sa capacité prouvée à lutter contre les virus qui causent le rhume et la grippe. Il est souvent utilisé comme remède naturel contre le rhume et la grippe.

Une étude in vitro publiée dans la revue médicale Antiviral Research révèle qu’un extrait liquide de racine de ginseng de Sibérie inhibe efficacement la réplication du rhinovirus humain (principale cause du rhume), du virus respiratoire syncytial (provoquant des infections des voies respiratoires) et du virus de la grippe A (cause de la grippe) dans des cultures cellulaires infectées par ces virus (6).

4. Herpès

Une étude en double aveugle, contrôlée contre placebo, d’une durée de six mois, a examiné les effets du ginseng de Sibérie sur 93 hommes et femmes atteints d’infections herpétiques récurrentes ; spécifiquement le virus de l’herpès simplex (HSV) de type 2 qui provoque l’herpès génital (7).

Les chercheurs ont donné aux sujets deux grammes de racine de ginseng sibérien par jour. Les chercheurs ont découvert que le ginseng de Sibérie réduisait la fréquence, la gravité et la durée des poussées d’herpès.

5. Apprentissage et mémoire

Une étude animale randomisée et contrôlée, publiée dans la revue Neural Regeneration Research, a examiné les effets de l’éleuthéroside B et E sur l’apprentissage et la mémoire chez des rats âgés (8).

Il a déjà été démontré que ces composants actifs du ginseng sibérien améliorent la mémoire, stimulent la cognition humaine et soulagent la fatigue.

Cette étude a permis d’injecter à des animaux des doses faibles, moyennes et élevées (50, 100 ou 200 mg / kg) d’éleuthérosides B ou E.

Quatre semaines après l’administration, des tests comportementaux ont révélé que l’éleuthéroside B ou E améliorait l’apprentissage et la mémoire des rats âgés.

6. Propriétés anticancéreuses potentielles

Dans des pays comme la Chine, le Japon, la Corée et la Russie, on utilise couramment le ginseng de Sibérie pour ses qualités anti-fatigue, anti-inflammation, anti-stress, anti-ulcère et cardio-stimulant.

Des recherches récentes montrent que cette plante impressionnante est capable de lutter contre le cancer.

Selon un article scientifique publié en 2016 dans l’American Journal of Chinese Medicine, des études in vitro et in vivo ont démontré les effets inhibiteurs du ginseng de Sibérie sur les tumeurs malignes, telles que celles des poumons et du foie (9).

Certains experts estiment que cette plante pourrait avoir un fort potentiel pour devenir un médicament anticancéreux efficace.


Bienfaits du ginseng de Sibérie sur la santé

Comment utiliser le ginseng de Sibérie ?

Vous pouvez trouver des suppléments de ginseng de Sibérie sous forme de capsules, de comprimés, de teinture, d’extraits solides ou de poudre, sur internet ou dans certains magasins bio.

Vous pouvez également acheter des sachets de tisane de ginseng sibérien ou préparer de la tisane en trempant la racine séchée dans de l’eau chaude.

Il est très important d’acheter des produits auprès de sources réputées, car on sait que la qualité varie considérablement d’une marque à une autre (10).


Posologie recommandée

Quel est le dosage approprié ? Cela dépend de votre état de santé et de vos préoccupations en matière de santé. Lisez toujours attentivement les étiquettes des produits et consultez un professionnel si vous n’êtes pas sûr de la quantité de ginseng de Sibérie à prendre.

Généralement, la racine de ginseng de Sibérie est couramment utilisée aux posologies suivantes :

  • Poudre séchée : deux à trois grammes par jour.
  • Extrait solide concentré contenant des quantités normalisées d’éleuthérosides B et E : 300 à 400 milligrammes par jour.
  • Extraits liquides à base d’alcool : huit à dix millilitres en deux à trois doses par jour.

Les doses suivantes ont été utilisées en recherche scientifique (11) :

  • Pour le rhume : 400 mg de ginseng de Sibérie par voie orale trois fois par jour dans un supplément contenant également de l’extrait d’andrographis.
  • Pour les infections à herpès simplex de type 2 : extrait de ginseng sibérien (normalisé pour contenir de l’éleuthéroside E à 0,3%) à raison de 400 mg par jour par voie orale.

En cas de maladies chroniques telles que le stress ou la fatigue, le ginseng de Sibérie est parfois pris pendant trois mois, suivis de trois à quatre semaines de pause. Il est préférable de prendre du ginseng sibérien sous la surveillance de votre médecin.

Vous devrez peut-être éviter de prendre du ginseng avant d’aller au lit, car il est connu pour causer des troubles du sommeil chez certaines personnes.


Effets secondaires possibles et précautions

Le ginseng de Sibérie est généralement sans danger pour la plupart des adultes lorsqu’il est pris par voie orale à court terme. Ne donnez pas de ginseng de Sibérie aux enfants.

Les effets secondaires du ginseng sibérien sont rares, mais peuvent inclure somnolence, modification du rythme cardiaque, tristesse, anxiété, spasmes musculaires et diarrhée. À fortes doses, une augmentation de la pression artérielle peut survenir (12).

Consultez votre médecin avant de prendre du ginseng sibérien si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Consultez également votre médecin avant de prendre ce remède naturel si vous prenez actuellement des médicaments ou si vous avez une maladie chronique, en particulier un trouble de la coagulation, un diabète, une maladie cardiaque, une hypertension artérielle (cela peut aggraver la situation), une maladie mentale comme la schizophrénie, ou une affection hormono-sensible comme le cancer du sein, le cancer de l’utérus, le cancer de l’ovaire, l’endométriose ou les fibromes utérins (le ginseng de Sibérie pourrait se comporter comme un œstrogène).


Interactions médicamenteuses

Les médicaments connus pour interagir modérément avec le ginseng de Sibérie comprennent le lithium, la digoxine (Lanoxin), les sédatifs (dépresseurs du système nerveux central), les anticoagulants / antiplaquettaires et les antidiabétiques.

Les médicaments qui modifient le foie, notamment la lovastatine (Mevacor), le kétoconazole (Nizoral), l’itraconazole (Sporanox), la fexofénadine (Allegra), le triazolam (Halcion) et de nombreux autres peuvent interagir avec le ginseng sibérien (13).

Vous ne devez pas non plus consommer d’alcool en association avec du ginseng sibérien, car cela pourrait entraîner une somnolence excessive.


Conclusion

Le ginseng de Sibérie, également connu sous le nom de ginseng sibérien, est un petit arbuste ligneux appartenant à la famille des araliacées. La racine de la plante est le plus souvent utilisée en médecine et est disponible sous forme de complément alimentaire et de tisane.

C’est une plante adaptogène qui peut aider à contrer les effets négatifs du stress, qui est aujourd’hui l’un des principaux responsables de nombreuses maladies.

Les bienfaits potentiels du ginseng de Sibérie sur la santé incluent sa capacité à éviter le stress physique et mental, à renforcer le système immunitaire et à lutter contre les virus, y compris ceux qui causent le rhume, la grippe, les infections respiratoires et l’herpès génital.

Des études récentes indiquent que le ginseng de Sibérie pourrait potentiellement être utilisé comme médicament anticancéreux.

Consultez toujours votre médecin avant de prendre un nouveau remède à base de plantes, en particulier si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous prenez des médicaments ou si vous souffrez d’un problème médical.

Vous pouvez facilement trouver du ginseng de Sibérie sous différente formes en ligne.

Bienfaits du ginseng de Sibérie sur la santé

Vous pourrez aussi aimer