Dangers des batteries de cuisine ordinaires (+ types de batteries de cuisine non toxiques)

Dangers des batteries de cuisine ordinaires (+ types de batteries de cuisine non toxiques)

 

Si vous êtes un lecteur soucieux de votre santé, vous connaissez probablement déjà un peu les aliments sains à manger et les aliments toxiques à éviter, mais avez-vous déjà pensé à votre batterie de cuisine ?

Utilisez-vous actuellement une batterie de cuisine non toxique ? Je dois vous prévenir, les ustensiles que vous utilisez pour cuisiner des aliments sains au quotidien peuvent être toxiques !

Nous vivons à l’ère de la commodité. Nous ne voulons même plus prendre le temps de faire fondre du beurre ou de l’huile de noix de coco dans une poêle afin que les aliments ne collent pas, nous optons donc pour des ustensiles antiadhésifs.

Certaines des marques de batterie de cuisine les plus populaires et les plus largement utilisées sont antiadhésives et reconnues pour contenir un produit chimique lié à des problèmes de santé majeurs, notamment le cancer.

Je suis sûr que vous conviendrez que l’utilisation d’une batterie de cuisine malsaine pour cuisiner des aliments sains n’a aucun sens. Êtes-vous empoisonné par votre batterie de cuisine ?

Jetons un coup d’œil aux types de batteries de cuisine toxiques que vous devriez éviter et aux types de batteries les plus sûres que vous devriez commencer à utiliser à la place dès aujourd’hui !


Un mot sur l’acide perfluorooctanoïque (APFO)

Vous pensez peut-être que vos casseroles et vos poêles sont de bonne qualité étant donné l’argent que vous avez dépensé pour vous les offrir, mais utilisez-vous réellement des ustensiles de cuisson sains ?

Par exemple, savez-vous que l’utilisation de casseroles et de poêles antiadhésives pour réchauffer vos aliments peut mettre votre santé en danger ? C’est vrai. Une batterie de cuisine antiadhésive contient presque toujours un produit chimique artificiel appelé acide perfluorooctanoïque, également connu sous le nom d’APFO ou C8.

L’APFO peut poser un problème de santé, car il peut rester dans l’environnement et dans le corps humain pendant de longues périodes. Des études ont montré qu’il est présent à des concentrations très faibles dans le sang de presque tout le monde. Des études chez l’animal ont également démontré un lien entre l’exposition à l’APFO et le développement du cancer.

Administré en grande quantité chez des animaux de laboratoire, l’APFO peut affecter la croissance et le développement, la reproduction et endommager le foie. Par conséquent, en plus du cancer, nous parlons d’autres répercussions très graves sur la santé, notamment des dommages au foie, un risque de stérilité et des retards de croissance et de développement.

Les batteries de cuisine antiadhésives et leur teneur en APFO ne sont que l’un des principaux exemples de la raison pour laquelle je tiens à vous exhorter à reconsidérer la batterie de cuisine que vous utilisez.

Beaucoup de gens pensent qu’il sera difficile de se débarrasser de leur batterie de cuisine et de tout remplacer. Mais je souhaite vous alerter sur les risques de cancers et d’autres problèmes de santé graves liés à l’utilisation d’ustensiles de cuisine toxiques.

Examinons de plus près les types de batteries de cuisine que je recommande d’éviter autant que possible.


Dangers des batteries de cuisine ordinaires

Malheureusement, si vous allez dans un magasin ces jours-ci, il sera très facile de choisir une poêle ou une casserole pouvant être dangereuse pour votre santé.

Voici certaines des options de batterie de cuisine les plus dangereuses que je recommande d’éviter complètement :

  • Les batteries de cuisine antiadhésives sont de loin l’une des formes de batterie de cuisine les plus préoccupantes. En deux à cinq minutes seulement sur une cuisinière conventionnelle, les batteries de cuisine antiadhésives contenant des composés chimiques perfluorés peuvent dépasser les températures qui provoquent une dégradation de leur revêtement. Par conséquent, ces ustensiles de cuisine peuvent entraîner la libération de particules et de gaz toxiques liés à la mort d’oiseaux et à des maladies humaines, selon des études commandées par l’Environmental Working Group (EWG).
  • Les batteries de cuisine en aluminium sont reconnues pour leur grande réactivité et leur infiltration dans les aliments. J’éviterais les ustensiles de cuisson avec n’importe quel type d’aluminium comme surface de cuisson, y compris l’aluminium anodisé antiadhésif et l’aluminium antiadhésif céramique.
  • Il a également été démontré que les plats de cuisson en métal moucheté et les poêles en fonte émaillée lixivient l’aluminium.
  • Les batteries de cuisine en silicone sont fabriquées avec un caoutchouc synthétique constitué de silicium et d’oxygène liés. De nombreuses personnes les considèrent comme sûres, mais personnellement, j’évite les batteries de cuisine en silicone car il n’y a pas eu suffisamment de recherches scientifiques pour confirmer avec certitude que le silicone ne peut s’échapper des batteries de cuisine et éventuellement contaminer les aliments.

Une batterie de cuisine toxique fabriquée à partir de matériaux tels que ceux ci-dessus peut entraîner de nombreux problèmes de santé, notamment :

1. Retards de développement de l’enfant

Selon une étude menée aux Etats-Unis par l’Université UCLA, l’exposition prénatale à l’acide perfluorooctanesulfonique (PFOS) et à l’acide perfluorooctanoïque (APFO) a été liée à des retards de développement chez les enfants.

L’étude a révélé que les mères dont les concentrations sanguines d’APFO étaient plus élevées ont des enfants en bas âge et des bébés qui ont moins de chances d’atteindre rapidement les stades du développement.

2. Taux de cholestérol élevé

Des recherches ont montré que les produits chimiques utilisés dans la fabrication des ustensiles de cuisson antiadhésifs pouvaient entraîner des problèmes de santé majeurs. Par exemple, un taux de cholestérol élevé est désormais lié aux produits chimiques utilisés dans les ustensiles de cuisine.

Une étude portant sur 12 000 enfants américains a cherché à déterminer leurs concentrations sanguines de PFOS et d’APFO (les deux produits chimiques que l’on trouve couramment dans les ustensiles de cuisson antiadhésifs).

Les chercheurs ont observé que les enfants présentant les taux les plus élevés de ces deux produits chimiques toxiques étaient également plus susceptibles d’avoir des taux anormalement élevés de cholestérol total et de «mauvais» cholestérol LDL.

3. Neurotoxicité

L’aluminium est souvent utilisé dans les ustensiles de cuisson car il est capable de conduire la chaleur rapidement. Quel est le problème ? L’aluminium peut se lixivier très facilement, surtout lorsqu’il est exposé à la chaleur et / ou à des aliments acides.

Consommer de grandes quantités d’aliments transformés contenant des traces d’aluminium ou cuire fréquemment des aliments acides dans des ustensiles en aluminium peut exposer une personne à des taux d’aluminium supérieurs à ceux d’une personne qui consomme généralement des aliments non transformés et utilise des ustensiles en d’autres matériaux (acier inoxydable ou verre, par exemple).

La relation controversée de l’aluminium avec la maladie d’Alzheimer a conduit à de nombreuses études scientifiques évaluant une relation possible entre l’accumulation d’aluminium dans le corps et une neurotoxicité.

Par mesure de sécurité, j’éviterais les ustensiles de cuisine en aluminium, y compris l’aluminium anodisé antiadhésif et l’aluminium antiadhésif céramique. Et, comme je l’ai déjà mentionné, il a également été prouvé que les ustensiles de cuisson en métal moucheté et les poêles en fonte lixivient l’aluminium.

4. Problèmes thyroïdiens, inflammation hépatique et système immunitaire affaibli

Il existe d’autres raisons majeures d’éviter les ustensiles de cuisson antiadhésifs contenant des composés chimiques perfluorés susceptibles de contaminer les aliments que vous mangez.

Les composés perfluorés sont associés à un poids et à une taille plus faibles chez le nouveau-né, à un taux de cholestérol élevé, à des taux anormaux d’hormones thyroïdiennes, à une inflammation du foie et à une défense immunitaire plus faible.

5. Allergies et symptômes pseudo-grippaux

Selon l’Environmental Working Group (EWG), les casseroles antiadhésives peuvent produire des émanations toxiques qui peuvent créer des allergies et des symptômes pseudo-grippaux pour les utilisateurs.

6. Cancer

La recherche scientifique démontre un lien possible entre l’acide perfluorooctanoïque (APFO) et le cancer.

Des études chez des animaux de laboratoire ont montré que l’exposition à l’APFO augmente le risque de développer certaines tumeurs du foie, des testicules, des glandes mammaires (seins) et du pancréas chez ces animaux.

En général, des études bien conduites chez l’animal permettent de prédire quelles expositions sont responsables du cancer chez l’homme.


Les meilleurs types de batterie de cuisine non toxiques

Après avoir lu tous les dangers ci-dessus, il ne semble plus si difficile de faire fondre un peu de beurre ou d’huile de noix de coco dans votre bonne vieille poêle en fonte, n’est-ce pas ?

En fait, il est très facile de vous protéger, vous et votre famille, contre les risques graves pour la santé associés aux poêles et aux casseroles antiadhésives. Vous pouvez simplement choisir une meilleure option non toxique et prendre quelques secondes pour les rendre antiadhésives vous-même !

Vous recherchez les meilleures casseroles et poêles ? Choisissez l’un des types de batterie de cuisine suivants, ajoutez une source de graisse saine et commencez à cuisiner. Ces choix de batteries de cuisine éprouvés ont résisté à l’épreuve du temps.

Bien sûr, vous devrez peut-être accorder un peu plus d’attention pour que la nourriture ne colle pas, mais à long terme, cela en vaut la peine. Vous aurez l’esprit tranquille en sachant que vous protégez vos proches contre l’une des nombreuses toxines dangereuses présentes dans notre environnement. Préparez-vous à jeter cette batterie de cuisine toxique !

Ces quatre catégories de batteries de cuisine non toxiques sont les seules que j’utilise actuellement :

1. Fonte

Si vous remontiez il y a 100 ans, vous constateriez que la plupart des gens utilisaient quotidiennement des ustensiles de cuisine non toxiques sous forme de casseroles et poêles en fonte.

La batterie de cuisine en fonte donne une touche vintage et de nombreux experts en santé conviennent que c’est l’une des options de cuisson les plus sûres. Il est courant de la voir en tête de liste des batteries de cuisine non toxiques.

La fonte retient très bien la chaleur, vous pouvez donc utiliser un réglage de chaleur plus bas, ce qui est un moyen facile d’éviter que les aliments ne collent à une casserole ou à une poêle.

Les ustensiles de cuisson en fonte peuvent également supporter des températures beaucoup plus élevées que les ustensiles antiadhésifs, vous pouvez donc les utiliser sur la cuisinière ou au four.

Les ustensiles de cuisson en fonte ne doivent contenir aucun autre produit chimique. Mais il y a une substance qui peut se retrouver dans vos aliments avec ce type de batterie de cuisine : le fer !

Il est très courant de lutter contre une carence en fer et cuisiner avec de la fonte est en fait un moyen naturel d’augmenter votre taux de fer. Les seules personnes qui ne devraient pas trop cuisiner avec de la fonte sont celles qui ont des réserves de fer déjà élevées.

Pour cuisiner avec de la fonte, vous appliquez simplement une très légère couche d’huile à point de fumée élevée, telle que de l’huile d’avocat, à la surface de la batterie de cuisine lorsque celle-ci est propre et idéalement un peu chaude.

Chaque fois que vous utilisez votre batterie de cuisine en fonte, assurez-vous de la sécher après le nettoyage pour conserver une surface de cuisson optimale. La fonte est très résistante et peut durer toute une vie !

Vous pouvez facilement trouver une batterie de cuisine en fonte dans les magasins d’électroménager ou en ligne.

2. Acier inoxydable

La batterie de cuisine en acier inoxydable est-elle sans danger ? Avec la fonte, l’acier inoxydable est souvent considéré comme l’un des matériaux de cuisson non toxiques les plus sûrs.

Les ustensiles de cuisine en véritable acier inoxydable de haute qualité sont la solution idéale pour répondre à de nombreux besoins de la cuisine car ils sont conçus pour résister à la lixiviation et à la réactivité dangereuses.

Ce matériau de batterie de cuisine peut résister à la corrosion, d’où son nom d’acier “inoxydable”. De plus, il ne se détachera pas et ne finira pas dans vos aliments de la même manière que les produits antiadhésifs.

Il existe de nombreuses qualités d’acier inoxydable, alors commencez par acheter des ustensiles de cuisine fabriqués avec une version en acier inoxydable de qualité alimentaire au minimum. L’acier inoxydable est un mélange de métal comprenant du carbone, du chrome, du nickel et / ou du manganèse.

Les aciers inoxydables de qualité alimentaire comprennent les aciers 304, 316 et 430. Il existe également les aciers inoxydables 18/8, 18/10 ou 18/0. Le premier chiffre indique le pourcentage de chrome et le second le pourcentage de nickel.

Le nickel rend l’acier inoxydable encore plus résistant à la rouille ou à la corrosion, mais certaines personnes s’inquiètent de la lixiviation potentielle du nickel, alors tenez compte de ces chiffres si vous vous inquiétez de la teneur en nickel de votre batterie de cuisine en acier inoxydable.

On estime que la combinaison de métaux dans des casseroles et des poêles en acier inoxydable les rend généralement plus stable et moins susceptible de lixivier le nickel ou tout autre métal dans les aliments.

Cependant, si les ustensiles de cuisson en acier inoxydable sont nettoyés de manière agressive avec des produits de nettoyage abrasifs, cela peut endommager le revêtement. Une fois endommagé, l’appareil de cuisson n’est plus aussi sain, car la lixiviation des métaux devient alors possible.

Je m’assurerais de ne pas nettoyer l’acier inoxydable de manière trop sévère et de jeter tous les ustensiles de cuisson en acier inoxydable dont les surfaces de cuisson sont endommagées.

Vous pouvez trouver une excellente sélection d’ustensiles de cuisine en acier inoxydable en grande surface ou en ligne.

3. Verre

Les batteries de cuisine en verre ne sont pas seulement saines et respectueuses de l’environnement, elles sont également très durables. C’est une autre option pour réduire l’utilisation de batterie de cuisine contenant des substances toxiques ou des produits chimiques hautement fluorés.

Pour une cuisson plus sûre, il est recommandé d’utiliser un verre allant au four. Pour le stockage des aliments, les récipients en verre sont également une option beaucoup plus saine que les récipients en plastique. Le verre est un moyen astucieux d’éviter les effets toxiques du bisphénol A (BPA).

4. Cuivre

Le cuivre fait partie de la catégorie intermédiaire des meilleurs ustensiles de cuisine non toxiques. Bien que le cuivre puisse être plus sûr que d’autres options, le risque d’utiliser des batteries de cuisine composées à 100% de cuivre est de conduire à une surconsommation de cuivre.

Cependant, de nombreux régimes alimentaires contiennent peu de cuivre et il est possible de souffrir d’une carence en cuivre, en particulier si vous souffrez d’un trouble de la digestion qui altère généralement l’absorption des nutriments.

Il est peu probable que les ustensiles de cuisson en cuivre présentent une toxicité, mais si vous voulez éviter complètement les excès de cuivre dans votre alimentation, vous ne devrez pas choisir des ustensiles de cuisson composés uniquement de cuivre.

Il est courant de trouver des ustensiles de cuisson en cuivre qui sont recouverts de cuivre à l’extérieur (excellent pour la chaleur) mais avec une doublure en acier inoxydable non réactif à l’intérieur, vous obtenez ainsi le meilleur des deux matériaux.

Les ustensiles de cuisson en cuivre plus anciens peuvent avoir un revêtement d’étain ou de nickel et ne doivent pas être utilisés pour la cuisson.

Vous pouvez trouver des batteries de cuisine en cuivre dans la plupart des magasins d’électroménager ou en ligne.


Qu’en est-il de la batterie de cuisine “green” ?

Lorsque vous effectuerez vos recherches d’ustensiles de cuisson non toxiques, vous verrez un certain nombre de marques labellisées «green» (telles que «ustensiles de cuisine non toxiques» ou «ustensiles de cuisine les plus sûrs»).

Certaines de ces nouvelles marques «green» ont apparemment mis au point des moyens plus sains de fabriquer des batteries de cuisine antiadhésives.

Certaines de ces marques incluent des noms tels que les batteries de cuisine GreenChef et GreenPan, qui utilisent toutes deux une couche antiadhésive en céramique fabriquée avec du sable appelée Thermolon. Il existe également Ozeri Green Earth, qui utilise un revêtement antiadhésif appelé Greblon, qui ne contient ni APFO ni PFOS.

La batterie de cuisine Xtrema est un autre nom qui apparaît régulièrement et il s’agit d’une ligne de batterie de cuisine en céramique. Les produits Xtrema ont été jugés «non lixiviants» par un laboratoire indépendant. Ceramcor fabrique la gamme de batterie de cuisine Xtrema qui est censée être fabriquée à partir «d’une formule unique d’argile céramique 100% naturelle».

Les produits de batterie de cuisine Xtrema seraient également exempts de plomb, de cadmium et de métaux lourds toxiques, d’APFO et de PFOS.

À mon avis, le concept de batterie de cuisine en céramique antiadhésive se situe actuellement dans la «zone grise». Certains ustensiles sont connus pour contenir des nanoparticules, de minuscules particules invisibles capables de pénétrer dans la peau et de traverser la barrière hémato-encéphalique.

À l’instar des OGM, les nanoparticules sont aujourd’hui présentes dans les produits sur les rayons des magasins et nous ne le réalisons souvent même pas. Comme le souligne un article scientifique publié dans la revue Environmental Health Perspectives, «les produits basés sur la nanotechnologie prolifèrent en silence dans les magasins, malgré les questions inquiétantes relatives à la sécurité des nanoparticules synthétiques et des produits qui les contiennent».

Alors que les nanoparticules continuent à apparaître dans toutes sortes de produits, notamment les ustensiles de cuisine, les aliments et les cosmétiques, certains experts soulignent que les entreprises incluent des nanoparticules dans leurs formulations, même si de nouvelles données suggèrent que les nanoparticules pourraient avoir des effets toxiques en raison de leur capacité à pénétrer dans les cellules du corps.

Le problème est que nous n’avons pas d’études à long terme démontrant l’incidence de la nanocéramique sur la santé humaine et que ce ne serait pas la première fois que les consommateurs auraient accès à quelque chose avant de savoir si elle est sans danger. Donc, pour moi, je m’en tiens à des ustensiles de cuisine plus traditionnels, comme la fonte, pour être en sécurité.

Si vous vous demandez si une marque de batterie de cuisine contient des nanoparticules, n’hésitez pas à contacter l’entreprise qui fabrique la batterie de cuisine et demandez-lui. Vous avez le droit de savoir ce que contient la batterie de cuisine que vous achetez ou que vous possédez déjà !

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec la présence d’un certain matériau dans votre batterie de cuisine, il est important de faire valoir vos droits de consommateur et de consulter directement le fabricant de cette batterie de cuisine. En outre, lire les critiques rédigées par des tiers et des clients est toujours une bonne idée.


Conclusion

Les résultats des études sur les batteries de cuisine toxiques à ce jour devraient nous amener à nous demander ce que ces produits chimiques dangereux peuvent faire sur notre santé, en particulier lorsque l’exposition est quotidienne.

J’éviterais tout ustensile de cuisson avec un revêtement antiadhésif contenant des produits chimiques toxiques comme les APFO et les PFOS, ainsi que tout ustensile de cuisson avec une surface de cuisson en aluminium.

Les ustensiles de cuisson antiadhésifs et en aluminium sont connus pour leur lixiviation toxique lorsqu’ils sont utilisés pour la cuisson. Les ustensiles de cuisson en métal moucheté et les poêles en fonte émaillée n’ont pas «aluminium» dans leur nom, mais il a été prouvé qu’ils lixivient l’aluminium.

En outre, certains matériaux contiennent des nanoparticules et à ce jour, aucune étude à long terme n’a prouvé leur innocuité.

Il est beaucoup plus sain de se tourner vers une surface de cuisson antiadhésive en utilisant du beurre biologique ou de l’huile de coco avec des ustensiles de cuisson non toxiques, plutôt qu’avec des ustensiles antiadhésifs toxiques.

Une batterie de cuisine non toxique va cuire vos aliments comme il se doit, mais sans poser de risques majeurs pour votre santé et celle de votre famille. Les seuls ustensiles de cuisine non toxiques que j’utilise sont en fonte, en acier inoxydable, en verre ou en cuivre.

Si vous avez des questions ou des préoccupations au sujet de la batterie de cuisine que vous possédez déjà ou si vous songez à acheter une nouvelle batterie de cuisine non toxique, je vous recommande de contacter directement le fabricant. Recherchez également des évaluations rédigées par des tiers indépendants et des clients.

Dangers des batteries de cuisine ordinaires (+ types de batteries de cuisine non toxiques)

Vous pourrez aussi aimer