Qu'est-ce qu'une fistule périlymphatique ?

Qu’est-ce qu’une fistule périlymphatique ?

 

Une fistule périlymphatique est une déchirure d’une des membranes séparant l’oreille moyenne et l’oreille interne.

Votre oreille moyenne est remplie d’air. En revanche, votre oreille interne est remplie d’un liquide appelé périlymphe. Habituellement, des membranes minces appelées fenêtres ovales et fenêtres rondes séparent votre oreille interne et moyenne.

Mais ces membranes peuvent se déchirer, ce qui peut provoquer un écoulement de liquide périlymphatique de votre oreille interne dans votre oreille moyenne.

Cet échange de fluide peut provoquer des changements de pression qui affectent votre équilibre et votre audition.


Symptômes de fistule périlymphatique

Les symptômes d’une fistule périlymphatique peuvent inclure :

  • sensation de bouchon dans votre oreille
  • perte auditive soudaine
  • perte auditive qui va et vient
  • vertige ou perte d’équilibre
  • nausée persistante et légère
  • perte de mémoire
  • mal des transports
  • sentiment de déséquilibre, souvent d’un côté
  • maux de tête
  • bourdonnement dans les oreilles.

Vous constaterez peut-être que vos symptômes s’aggravent quand :

  • vous rencontrez des changements d’altitude
  • vous soulevez quelque chose de lourd
  • vous éternuez
  • vous toussez
  • vous riez.

Certaines personnes ne présentent pas de symptômes, tandis que d’autres présentent des symptômes très bénins, à peine perceptibles.

N’oubliez pas que les fistules périlymphatiques ont tendance à n’affecter qu’une oreille à la fois. Cependant, un traumatisme crânien grave peut entraîner des fistules bilatérales dans de rares cas.


Causes de fistule périlymphatique

Les fistules périlymphatiques peuvent survenir après un traumatisme crânien ou un barotraumatisme (impliquant des changements de pression extrêmes et rapides). Ces changements de pression extrêmes peuvent résulter de plusieurs facteurs, notamment de voyages en avion, de plongée sous-marine, d’accouchements et de soulevés d’objets lourds.

Les autres causes potentielles incluent :

  • coup du lapin
  • perforation du tympan
  • être exposé à des sons très forts, y compris des coups de feu ou des sirènes, près de votre oreille
  • infections d’oreille graves ou fréquentes
  • se moucher très fort.

Les fistules périlymphatiques peuvent également être présentes à la naissance dans certains cas.

Certaines personnes signalent avoir développé des fistules périlymphatiques spontanées sans cause apparente. Cependant, dans ces cas, la cause fondamentale peut être une ancienne blessure ou quelque chose qui ne cause pas de symptômes immédiats.


Comment une fistule périlymphatique est-elle diagnostiquée ?

Il peut être difficile de diagnostiquer une fistule périlymphatique. Les symptômes qui apparaissent après un traumatisme, tels que les vertiges, peuvent être liés à d’autres affections, telles que des lésions cérébrales traumatiques causées par une commotion cérébrale.

Les symptômes généraux de fistule périlymphatique sont également très semblables à ceux de la maladie de Menière, un trouble de l’oreille interne qui provoque des problèmes d’équilibre et une perte auditive.

Les approches de traitement pour les deux affections diffèrent, il est donc important d’obtenir un diagnostic précis de votre médecin.

Pour réduire les causes potentielles de vos symptômes, votre médecin peut utiliser divers tests, notamment :

  • tests auditifs
  • tests d’équilibre
  • scan CT (tomographie informatisée)
  • IRM
  • test d’électrocochléographie, qui examine l’activité de votre oreille interne en réponse à des sons afin de déterminer s’il existe une quantité anormale de pression de fluide dans l’oreille interne
  • test de fistule périlymphatique, qui suit les mouvements de vos yeux tandis qu’une pression est appliquée sur le conduit auditif externe.

Habituellement, une combinaison de vos antécédents médicaux et des résultats de vos tests peut fournir suffisamment d’informations pour diagnostiquer par présomption une fistule périlymphatique. La confirmation peut provenir d’une IRM ou d’un scanner ou d’un examen chirurgical.


Comment une fistule périlymphatique est-elle traitée ?

Il existe plusieurs options de traitement, en fonction des symptômes que vous ressentez.

Le repos au lit ou une activité restreinte pendant une à deux semaines est parfois la première approche du traitement. Si cela conduit à une amélioration, votre médecin peut vous recommander de rester au lit pour voir si l’amélioration se poursuit.

Il existe également un nouveau traitement appelé “blood patch” (injection de sang) qui peut aider. Ceci peut être utilisé comme traitement de première intention.

Ce traitement consiste à injecter votre propre sang dans votre oreille moyenne, qui à son tour corrige la membrane de la fenêtre défectueuse. Une étude de 2016 a examiné 12 cas de suspicion de fistule périlymphatique. Les symptômes se sont améliorés pour toutes les personnes sauf une.


Une fistule périlymphatique nécessite-t-elle une intervention chirurgicale ?

Votre médecin pourrait également vous recommander une intervention chirurgicale, surtout si d’autres traitements ne semblent pas fonctionner.

La procédure prend généralement entre 30 et 60 minutes. Votre tympan sera décollé par le canal auditif afin que les greffes de tissu puissent être placées sur les membranes entre l’oreille interne et l’oreille moyenne.

Les vertiges s’améliorent souvent après la chirurgie, mais certaines recherches suggèrent que la perte auditive ne peut pas s’améliorer, même avec une intervention chirurgicale.

Après l’intervention, il est important de limiter votre activité pendant trois jours. Et pour les prochaines semaines à un mois, vous devrez :

  • éviter de soulever plus de 5 kilos
  • éviter les activités qui pourraient causer de la tension, y compris la plongée et le levage de poids
  • dormir la tête surélevée.

Il est important de suivre toutes les recommandations des professionnels de la santé après la chirurgie. La période de récupération peut sembler longue, mais stresser la fistule avant qu’elle ne guérisse complètement peut conduire à une fistule persistante.


Conclusion

Il peut être difficile de diagnostiquer et de traiter une fistule périlymphatique, mais il est important d’obtenir un diagnostic et un traitement précis. Contactez immédiatement votre médecin si vous ressentez des vertiges et une perte auditive, même légère, après une blessure à l’oreille ou à la tête.

Certaines fistules périlymphatiques guérissent d’elles-mêmes au repos, mais dans certains cas, vous aurez peut-être besoin d’un “blood patch” ou d’une intervention chirurgicale. Bien que la procédure elle-même soit assez rapide, la récupération complète prend environ un mois.

Qu’est-ce qu’une fistule périlymphatique ?

Vous pourrez aussi aimer